Vincent Royet : « Il ne faut jamais oublier d’où tu viens et… »

Après avoir participé en tant que speaker à l’euro basket, à l’euro de football en France et avoir fait également les finales de coupe de France, Vincent Royet vient d’être sélectionné pour être la voix française de la Coupe du Monde de Basket 3×3 en juin en France. Ce speaker qui n’oublie pas d’où il vient s’est exprimé dans une interview où il nous livre le bilan de son année, nous parle de sa sélection et d’Urban PB.  Interview inédite 5by5.fr

Vincent, où en es-tu aujourd’hui entre ton travail à France Bleu et ton micro de speaker ? 

« Tout va bien,tout se passe bien, je jongle entre la radio pour France Bleu où je fais la matinale depuis quatre ans maintenant et faut également jongler avec un calendrier en Pro A et un peu en Pro B les week-end. J’ai la chance que ça se passe plutôt bien, je suis toujours speaker du MSB et j’ai fait quelques matchs avec Boulazac cette saison. »

En tant que speaker, l’été dernier tu as participé à l’euro, en avril tu fais la lion’s cup, ainsi que les finales de coupe de france, quel bilan fais-tu de ton année pour le moment ? Peux-tu nous parler de ces différentes expériences ?

« C’est un bilan positif parce que j’ai la chance chaque année de faire des événements d’envergure différents, des championnats d’Europe, des championnats de France, des finales de Coupe, des événements qui méritent d’être plus connus comme la lions Cup à Charenton mais c’est un événement aussi intéressant, et le challenge est différent à chaque fois. J’ai plusieurs bons souvenirs cette année, les coupes de France à Paris que j’ai fait avec Benjamin Clément qui est un collègue mais aussi un très bon ami, j’ai la chance de bosser avec lui sur des événements sportifs, ces finales étaient passionnantes avec une salle de 16.000 personnes, c’est toujours grisant et puis quelques jours avant j’étais à Charenton pour la lion’s Cup pour Fabrice Canet qui est un arbitre Pro A en France et le club de Charenton organise chaque année un championnat européen de moins de 15 ans, ce sont des événements différents mais où l’on garde que des bons souvenirs avec des personnes qui aiment le basket. »

Justement tu parles de tous ces événements, comment les prépares-tu ?

« Les événements en one-shot qui sont sur une journée, un seul match, j’écris beaucoup, je prépare beaucoup parce qu’il ne faut pas se tromper, notamment sur les finales de coupe de France à Bercy, on prépare les choses avec Benjamin Clément. En revanche sur un match au Mans ou avec le Boulazac Basket Dordogne je prépare un peu moins les choses parce qu’il y a des habitudes qui sont là et qui font que j’ai des automatismes qui viennent assez facilement, je prépare assez légèrement les matchs et des rendez-vous que je connais bien. »

Tu as participé en tant que speaker fin mai à la Campagne de Préparation des Bleues pour l’EuroBasket Woman 2017, sur quels critères as-tu été choisi ?

« C’est tout simple, j’ai envoyé ma candidature à la Fédération Française de Basket en leur disant qu’au mois de juin je ne serais pas très loin de Bordeaux, que si elle avait besoin de moi en tant que speaker pour la préparation de la campagne des tricolores, je serais disponible, et quelques semaines après j’ai reçu un coup de téléphone du service événementiel de fédération qui m’a dit: « Ecoute Vincent, on veut que ce soit toi », tout simplement. Les critères après sont de respecter le cahier des charges, et respecter ce que l’on t’impose. Sur un club de pro A ou pro B, tu peux te permettre des choses que tu ne peux pas faire sur un match officiel international. »

« C’est une très grande fierté parce que j’ai eu la chance de présenter l’équipe de France… »

C’est une fierté pour toi j’imagine ?

« C’est une très grande fierté parce que j’ai eu la chance de présenter l’équipe de France, j’ai eu la chance de présenter Céline Dumerc, ainsi que de faire quelques matchs à Bordeaux, c’est une fierté, et c’est aussi une belle opportunité et un vrai cadeau ! »

Fin juin tu vas participer à l’Urban PB, que représente ce tournoi pour toi ?

« Il y a deux choses fin juin,  il y a l’Urban PB effectivement, et le championnat d’Europe 3*3 à Poitiers. L’Urban PB ça représente une belle histoire, c’est devenu en 6 ans le rendez-vous basket 3*3 incontournable en France, il y a 6 ans il n’y avait pas ce rendez-vous, à l’époque Maud Kergoat, Didier Baudry, Adrien Tallec, Sylvain Maynier et d’autres ont beaucoup travaillé sur cet événement qui est aujourd’hui devenu un national, la Fiba fait confiance à Poitiers pour la seconde année consécutive pour organiser les championnats d’Europe 3*3 qualificatifs pour des rendez-vous mondiaux et internationaux donc oui l’Urban PB c’est une belle aventure, c’est quelque chose de fort dans un cadre magique parce que la place du Maréchal Leclerc à Poitiers est un incontournable, et j’ai la chance de bosser avec des amis donc c’est vraiment bien ! »

Quels sont tes autres événements  prévus pour la suite ?

« J’ai d’autres événements comme la FIBA qui m’a choisi pour être la voix française de la Coupe du Monde de Basket 3×3 en juin en France, c’est quelque chose d’important. »

Qu’est-ce qui te plaît en général dans ce travail ?

« C’est une très bonne question ! Ce qui me plaît, c’est l’interactivité avec le public, c’est parler aux supporters, et que l’on te réponde, c’est de faire crier 16.000, 27.000 personnes dans une salle. Il ne faut pas être timide oui, après dans ma vie personnelle je suis assez introverti mais le micro est mon métier, et ça fait que je suis à l’aise quand je le prends, il ne faut jamais oublier d’où tu viens et que tu es là pour servir un sport, ce n’est pas toi la star, la star : C’est le sport ! »

Photos : Sly sly

Plus d’infos sur Vincent : http://www.5by5.fr/vincent-royet-un-reve-de-gosse/

Propos recueillis par 5by5.fr (Mallory Boutet) le 05/06/2017

5by5.fr souhaite le meilleur pour Vincent !

PS : Vous êtes joueur pros, joueur amateur, président, entraîneur, supporter d’une équipe et vous souhaitez être interviewé, n’hésitez-pas à nous contacter ! 

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !
x

A lire ensuite

Ahmed Doumbia : « Malgré cette défaite à Poitiers, nous ne pouvons plus nous cacher… ! On vise la montée… »

Passé par la N1 à Angers, Ahmed Doumbia joue cette saison sous les couleurs de ...

Les U15F du Stade Poitevin se relancent !

Après une défaite à la Rochelle la semaine dernière, les joueuses U15F (Nouvelle Aquitaine) du ...