Interviews

Tom Dary-Sagnes : “Mon objectif principal est bien sûr de devenir basketteur professionnel…”

Agé de 18 ans, Tom Dary-Sagnes, futur Stapsien, évolue depuis 3 saisons au sein du club de la JL Bourg en tant que poste arrière (2). Le baccalauréat en poche et une victoire de Champion de France pour la deuxième année consécutive comptent parmi ses succès de l’année 2019. Il a accepté pour nous, de revenir sur les étapes clés de sa carrière et nous a confié ses objectifs futurs.

Bonjour Tom, peux-tu nous parler de ton parcours dans le basket et de la raison pour laquelle tu as commencé à jouer ?

“J’ai commencé le basket très jeune sous l’impulsion de ma mère ancienne basketteuse professionnelle dans le club de Villefranche-sur-Saône, club dans lequel j’ai également joué 7 années. J’ai ensuite rejoint le pôle espoir Lyonnais pour ma première année minime (U15), et j’ai parallèlement rejoint le club d’Oullins Sainte-Foy basket, (devenu Lyonso) afin d’évoluer au plus haut niveau. J’ai donc fais parti de l’équipe de la Ligue du Lyonnais, avec laquelle j’ai été champion de France U15. J’ai ensuite été recruté par la JL Bourg pour ma première année de Cadet et je n’ai pas quitté le club depuis.”

Quel est ton rôle dans le club ? Ton implication sur le terrain mais aussi en dehors ?  Quelles sont généralement les demandes de tes coachs ?

“Depuis maintenant deux ans j’ai différents rôles au sein du club. La saison dernière était pour moi ma 2e année de cadet ; l’équipe dans laquelle j’évoluais était très jeune, j’ai donc eu beaucoup de responsabilités très tôt. Il en est de même pour mon rôle en équipe Espoir, qui était celui du rookie avec des temps de jeux accordés de plus en plus longs. Cette année j’ai eu un rôle majeur dans mon équipe U18 et un rôle davantage important dans la rotation entre cette équipe et l’équipe Espoir, dans laquelle j’essayais de gagner ma place. Mes coachs n’ont généralement pas de demandes particulières car je joue principalement de manière « instinctive » ; il arrive qu’ils me demandent de libérer mon jeu et d’appréhender ce que la défense adverse me propose.”

Comment juges-tu tes performances collectives et personnelles à l’heure actuelle ? Qu’en penses-tu ?

“Ma première année a été une année d’adaptation au club, dans lequel j’ai découvert le championnat U18, j’étais dans une optique de rotation sans avoir véritablement de rôle majeur. La deuxième saison a été une année « tremplin », j’ai réalisé une bonne saison au cours de laquelle j’ai eu beaucoup de responsabilités et cela s’est plutôt bien passé. Personnellement, j’ai trouvé ma dernière saison assez moyenne car j’ai eu un passage à vide : je n’arrivais plus à retrouver mon basket et cela a été assez dur mentalement. J’ai néanmoins réussi à rebondir pour faire une bonne fin de saison et surtout un bon final4.”

En effet pour décrocher ces titres, il a fallu faire beaucoup d’efforts et de sacrifices

Tu es doublement champion de France (sur les deux saisons précédentes). D’après toi, à quoi ces victoires sont-elles dues ? Que t’ont-elles apportés ?

“En effet pour décrocher ces titres, il a fallu faire beaucoup d’efforts et de sacrifices mais nous nous étions fixés comme objectif de ramener un titre et nous avons tout mis en œuvre pour y arriver. Initialement, être en centre de formation demande beaucoup de sacrifices, on s’entraîne tous les jours parfois deux fois par jour, il faut donc se coucher tôt pour bien récupérer. Il est impératif d’avoir une alimentation et une hygiène de vie saine, nos journées se suivent et se ressemblent, notre vie sociale est forcément mise en retrait, mais malgré le fait que cela soit parfois dur je trouve toujours ma source de motivation dans la volonté de devenir joueur professionnel.”

Selon toi, qu’est-ce qui a permis à ton équipe d’aller si loin et de remporter ces titres ?

“Nous avions une équipe très compétitive avec de gros joueurs à tous les postes, et même si physiquement nous étions assez largement en dessous nous avons réussi à combler ce manque sur d’autres aspects. Notre principal atout a été notre jeu, qui a été mis organisé par nos deux entraîneurs : Pierre Murtin et Jean-Luc Tissot qui ont tous deux une philosophie, une intelligence de jeu différente de tous les autres coachs : ils ont su nous transmettre cette lecture de jeu à travers leur exigence quotidienne aux entraînements. Nous devons notre réussite collective à nos deux entraîneurs.”

Quels sont tes prochains objectifs ? ambitions ?

“Mon objectif personnel pour cette nouvelle saison est de réaliser de bonnes performances dans le championnat Espoir et de terminer le plus haut possible dans le classement. Cela pourrait me permettre d’intégrer les entraînements du groupe professionnel de la JL dans le but, à termes, d’intégrer pleinement l’effectif dans les prochaines années.”

Envisages-tu de faire du basket ton métier ? Si oui, quand as-tu commencé à l’envisager et pourquoi ?

“Mon objectif principal est bien sûr de devenir basketteur professionnel, c’est ma source de motivation au quotidien ; j’ai toujours eu cet objectif en tête depuis que j’ai commencé à jouer à un bon niveau, dans mes années minimes.”

Quels conseils donnerais-tu à un(e) jeune basketteur(-se) qui souhaiterais évoluer un jour dans un championnat national ?

“Pour évoluer à un niveau national il faut beaucoup de travail, ne jamais être satisfait d’un acquis, en vouloir toujours plus, toujours vouloir en faire plus que les autres, c’est comme ça qu’on devient meilleur ; il faut aussi beaucoup de détermination mais il faut surtout de la patience. Certains entraîneurs ne mettraient pas une pièce sur vous ou ne vous valoriseraient pas comme il le faudrait mais il ne faut jamais abandonner et toujours travailler, mettre le plus de chances de son côté, car tôt ou tard ce travail finira par payer.

As-tu des passions parallèlement au basket ?

“J’aime passer le peu de temps que j’ai avec ma famille et mes amis, aller au cinéma passer du bon temps en général ; j’aime aussi beaucoup pratiquer mon autre passion, le foot.”

As-tu des dédicaces à faire, des remerciements particuliers ?

“J’aimerai remercier tout d’abord ma famille qui m’a toujours soutenue et qui a fait beaucoup d’efforts pour moi, mais aussi tous les coachs que j’ai côtoyés et qui m’ont fait progresser chaque année, je pense notamment à Laurent Leclerc, Pierre Murtin et Jean-Luc Tissot même si il y en a eu d’autres, et mes amis qui m’accompagnent et m’aident au quotidien dans ce projet. Merci également à l’équipe de 5by5 pour cette interview !”

Nous souhaitons bonne chance à Tom pour cette nouvelle saison, pour l’atteinte de tous ses objectifs et espérons le croiser sur le terrain !

Article réalisé par Emilie Noel

Photo : Jacques Cormareche

Étiquettes
Afficher la suite

Articles en relation

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer