« Pour le championnat du monde, notre ambition sera de faire un podium… »

A seulement 17 ans, Laura Fischer joueuse de Montpellier Basket s’apprête à faire le championnat du Monde U17F avec l’équipe de France. Comment as-t-elle préparé cet événement et quelle est l’ambition des bleues ? Interview inédite 5by5.fr

13480335_810639209073272_131490791_n

Equipe U17 de Montpellier

Laura, présentes toi en quelques lignes.

« Je m’appelle Laura FISCHER, j’ai 17 ans. Je suis en 1ère ES. Je suis au centre de formation du BLMA (Basket Lattes Montpellier Agglomération.) et joueuse en équipe de France »

Quel est ton parcours basket ?

« J’ai commencé le basket à l’âge de 3ans au BCGO (Basket Club Gries Oberhoffen.) Je suis entrée en section sport-étude en 6ème au collège des missions africaine à Haguenau, la même année j’ai été sélectionné en équipe du Bas-Rhin (3ème au championnat de France) avec un an d’avance. L’année suivante, j’ai été surclassé en minimes France puis avec l’équipe du Bas-Rhin nous avons terminé vice-championne de France. Nous sommes championnes de France UNSS avec la section sport-étude. J’ai quitté le club de Gries lorsque je suis rentrée en 4ème au pôle espoir à Strasbourg, j’ai évolué en minimes France à la SIG (Strasbourg Illkirch Graffenstaden), la même année j’ai été surclassé avec l’équipe d’Alsace (vice-championne de France) et j’ai fait les pré-sélections avec l’équipe de France U15. Ensuite, j’ai été surclassé en cadettes France, on a terminé vice-championne de France U17. J’ai quitté l’Alsace en août 2014 pour intégrer le centre de formation du BLMA. Cette année avec le BLMA nous avons terminé finaliste de la coupe de France à Bercy et vice-championnes de France U18. »

Cette saison deux finales malheureusement perdues par ton équipe du coup, qu’est-ce qui a manqué selon toi ?

« Effectivement, nous avons terminé la saison avec un 0/2. Selon moi, concernant la finale de la coupe de France contre Bourges, nous avons manqué de taille, l’équipe de Bourges a été plus complète que nous sur les postes de jeu notamment sur le secteur intérieur. Dans un second temps, concernant la finale du championnat de France U18, nous étions pas du tout adroites, aucune adresse tout le long du match. Je pense aussi que l’on a eu une « absence » lors du 3ème quart-temps, ce qui a donné encore plus confiance à nos adversaires, elles ont creusé l’écart et nous ne sommes jamais revenues au score.

Quel a été le tournant de la saison ?

« Cette saison, il y a eu un match plus important que les autres, le match retour de la seconde phase contre Toulouse. Cette année, seul le premier de chaque poule accédait au final four U18. Il fallait absolument qu’on gagne ou alors si nous devions perdre, l’écart ne devait pas dépasser les 6 points afin de conserver le goal average. À la fin du temps réglementaire il y a égalité, finalement nous perdons le match d’1 point après prolongation. Cependant nous conservons le goal average et nous accédons au final four cadettes.

Tu t’apprête à disputer le mondial féminin U17 avec les bleues, comment prépare t-on ce genre d’événement à ton âge ?

« C’est un énorme événement qui arrive, il est vrai que s’est excitant de participer à un tel championnat. On prépare un championnat du monde avec de la rigueur, du travail, de la volonté mais aussi en prenant soin de notre hygiène de vie (alimentation, hydratation, sommeil, récupération.) »

13492980_810629752407551_1498738811_n

Laura

Que représente ce maillot pour toi, une fierté j’imagine, pourquoi ?

« Pour moi ce maillot représente beaucoup car depuis mon plus jeune âge je rêve de le porter ! De plus, nous défendons les couleurs de notre pays. C’est un honneur de le porter et j’en suis fière car c’est le fruit d’un travail acharné. »

Te souviens-tu de tes premières minutes sous ce maillot ?

« Oui je m’en souviens très bien ! J’avais 14 ans, j’étais la plus jeune de l’équipe (EDF U15), on affrontait l’Allemagne lors de l’OFAJ à Mulhouse, je pensais que je n’allais pas rentrer et à ma plus grande surprise j’ai joué quelques minutes. Quand je suis rentrée sur le terrain, je ne me suis pas posée de question car je n’avais rien à perdre mais tout à gagner. »

Pour cette compétition, ce championnat du monde , quelle est l’ambition de l’équipe ?

« Il est vrai que lorsque nous sommes compétitrices nous rêvons toutes de gagner des titres donc notre ambition sera de faire un podium mais cela s’avère être très dur car nous allons rencontrer de grosses équipes. »

Propos recueillis par 5by5.fr (Mallory) le 22/06/2016

Championnat du Monde à Saragosse (Espagne) du 22 juin au 2 juillet 2016
Mercredi 22 juin : France – Chine
Jeudi 23 juin : Mexique – France
Samedi 25 juin : Australie – France
Lundi 27 juin : 8e de finale
Mercredi 29 juin : Quarts de finale
Vendredi 1er juillet : Demi-finales
Samedi 2 juillet : Finale

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !
x

A lire ensuite

Ahmed Doumbia : « Malgré cette défaite à Poitiers, nous ne pouvons plus nous cacher… ! On vise la montée… »

Passé par la N1 à Angers, Ahmed Doumbia joue cette saison sous les couleurs de ...

Les Eagles Ladies en pleine forme !

Cette après-midi, les joueuses de Chauvigny se sont imposées face à l’Asptt, une deuxième victoire ...