Les ProsPro B

Mattéo Legat : “Le club de Blois, ses infrastructures ainsi que leur ambition ont fait la différence dans mon choix…”

Photo : Laurent Peigue

Après avoir passé de nombreuses saisons à Saint-Chamond où il a grandit, progressé, évolué, connu les plays-offs, le jeune Mattéo Legat, vient de s’engager il y a quelques jours seulement dans le club de Blois où il espère apporter le meilleur de lui-même. Le club de Blois et son histoire, les infrastructures ainsi que leur ambition ont poussé ce jeune meneur à s’engager dans celui-ci ! En attendant, quel bilan fait-il de ses saisons à Saint-Chamond, qu’a-t-il fait pendant le confinement et que fait-il depuis le déconfinement, mais aussi, quels sont ses objectifs, il s’est confié en exclusivité !

Mattéo, tu viens de t’engager à Blois après plusieurs saisons à Saint-Chamond, quel bilan fais-tu de tes nombreuses années là-bas ?

“J’en fais un bilan très positif de mes débuts à St-Chamond, j’ai rencontré de superbes personnes, je suis passé de joueur de N3 à ProB, une importante transition qui s’est fait sur les six années là-bas, de magnifiques souvenirs, je pars de ce club avec beaucoup de bagages techniques intéressantes pour la suite de ma carrière donc j’en suis très content, j’ai vraiment bien progressé, on m’a soutenu et vraiment bien encouragé, c’est vraiment un bilan très positif. Si l’on revient sur mon parcours auparavant,  après être passé par le pôle espoir à 13 ans, j’ai joué un an à Andrézieux puis aussi à St-Vallier où j’étais au centre de formation, et à l’âge de 18 ans, je suis donc venu à St-Chamond de mes 18 à mes 24 ans, et là, j’ai signé à Blois.”

Cette année, comme tout le monde, tu n’as pas pu finir la saison suite au Covid. Comment as-tu géré le confinement et le déconfinement de ton côté ?

“Pendant le confinement, j’étais dans mon appartement à St-Chamond au tout départ et j’ai décidé de le passer chez mes parents car ils ont un terrain en extérieur et une salle de musculation donc c’est toujours mieux, et même cela évite de trop cogiter, et permet de décompresser des journées qui étaient un peu longues. J’étais aussi avec ma famille donc j’ai pu profiter d’eux, je me suis entretenu physiquement avec mon préparateur, il me suivait régulièrement à distance donc j’ai pas mal travailler physiquement, et entre temps, je faisais un peu de cuisine. 

En ce qui concerne mon déconfinement, j’ai pu recommencer à re-courir dehors, voir mes grands-parents, voir ma famille, j’ai vu mon ami Thomas Prost que tu as interviewé du reste en live, j’ai revu Kévin Mondésir et quelques autres potes comme Lucas Hergott, ancien partenaire, j’ai vu Jonathan Hoyaux, Mathieu Guichard, et j’ai aussi revu mon gars Mounir Bernaoui,avec qui l’on a vécu une bonne saison, il est arrivé notamment du Portel, on le surnomme le pancolin, c’est un super mec, un guerrier sur le terrain, et quelqu’un de vraiment bien en dehors, je pense qu’il n’est pas encore arrivé à son meilleur niveau, c’est un bosseur, il y arrivera, j’en doute pas et j’espère pouvoir rejouer contre lui en ProB ou Jeep Elite.”

Mattéo, si l’on parle de l’actualité, tu viens donc de t’engager à Blois, pourquoi avoir choisi ce club là  ? Comment s’est fait ce transfert ?

“Ecoute, le premier contact qui s’est fait remonte à il y a 3, 4 semaines entre Mickael Hay, le coach, Julien Monclar, dirigeant de Blois, et moi, ils étaient intéressés et ensuite ils ont hésité par rapport à leur construction d’effectif et de mon côté, j’espérais trouver un club avec des infrastructures pour pouvoir bien m’entraîner et avoir une salle de musculation à disposition, je voulais voir autre chose, un autre style de coaching, une autre ville, sortir un peu de ce cocon, sortir de sa zone de confort. Je mets beaucoup d’importance dans le travail donc les deux projets ont collé que ce soit du côté de Blois ou de mon côté à moi, j’ai appris la décision finale il y a seulement quelques jours, je suis très content !”

C’est l’une des top équipes de ProB ! Honnêtement, c’est un réel plaisir de pouvoir signer dans un club comme celui-ci avec une telle écurie…

Qu’est-ce qui t’a motivé à choisir ce club plus qu’un autre ?

“C’est l’une des top équipes de ProB ! Honnêtement, c’est un réel plaisir de pouvoir signer dans un club comme celui-ci avec une telle écurie, je me rends compte que le travail paie et c’est important, cette année il y a eu une transition qui n’a pas été facile, je suis passé au poste de meneur et comme je n’étais pas meneur de formation, c’est quelque chose qui a été difficile pour moi dans la gestion, l’apprentissage, gérer une équipe sans s’oublier, tout n’est pas facile mais j’ai beaucoup appris notamment sur le domaine de la lecture du jeu et c’est ce que je suis venu chercher ici à Blois, et je continuerais dans ce poste de meneur de jeu.”

Qu’espères-tu apporter dans ce club ?

“J’espère que Blois aura la chance l’année prochaine de pouvoir monter en Jeep Elite ! Et j’espère que l’on arrivera à le faire ! Maintenant, personnellement, je vais donner tout mon possible et donner le meilleur de moi-même et apporter ce que je sais faire, aider l’équipe du mieux possible et donner la meilleure image de moi.”

As-tu eu d’autres propositions de clubs en ProB ou N1 avant de signer à Blois ?

“Oui, j’en ai eu quelques-unes mais le club de Blois et ses infrastructures ainsi que leur ambition ont fait la différence dans mon choix.”

Photo : Laurent Peigue

Quels sont tes objectifs ?

“Mes objectifs seraient d’accéder et de jouer en Jeep Elite alors j’ai beaucoup de choses à travailler et ma marge de progression est importante au poste de meneur de jeu mais je me donnerais les moyens de progresser tous les jours, et j’espère donc jouer un jour en Jeep Elite. Après, si l’on parle sur le long terme, l’Eurocup,la BCL, ça serait un rêve de pouvoir jouer plus haut face à des clubs Européens, je ne me fixe pas forcément de limite. A court terme, j’aimerais rejoindre la Jeep Elite, ensuite on verra.”

Tu vas jouer avec notamment Mathis Dossou-Yovo, le connais-tu ?

Non, je ne le connais pas, juste comme ça de nom mais sinon je ne le connais pas, on a jamais échangé, on a juste jouer l’un contre l’autre, St-Chamond face à Evreux mais sinon, je ne le connais pas.”

Pour finir Mattéo, un mot à dire aux supporters de Blois ?

“J’ai hâte de vous découvrir, de vous montrer ce que je sais faire au Jeu de Paume, j’espère que l’on ira loin tous ensemble, j’ai hâte aussi de découvrir mes nouveaux coéquipiers !. A bientôt !”

Un grand Merci à Mattéo pour cette interview, à qui l’on souhaite le meilleur !

Photos : Laurent Peigue

Étiquettes
Afficher la suite

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !

Articles en relation

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer