Jerry Scroffernecher : « On va essayer de tout gagner pour…. »

Jerry Scroffernecher, son nom ne vous parle peut-être pas et pourtant ce joueur repéré lors d’un tournoi à Cholet est passé par de nombreux clubs dont Charleville-Mézières, Lille, Orchies et joue aujourd’hui sous les couleurs de Dax. A presque 38 ans, il revient de blessure et apporte son expérience et sa volonté de réussir dans un seul but, essayer de tout gagner. Pour 5by5.fr, il s’est confié et nous parle de son parcours et de son ambition. Interview inédite.

Jerry, présentes toi en quelques mots ?

« Je m’appelle Jerry Scroffernecher, je suis né en Guadeloupe le 1er avril 1979 (ce n’est pas une blague). Je suis un petit intérieur de 1m95 et de 110 kilos. »

Parles-nous de ton parcours ?

« J’ai commencé le basket sur des playgrounds en faisant des « swés » comme on dit. Ensuite, j’ai joué au NEW STAR (club de Beaubois,Michineau) où j’ai fait les sélections jeunes avec (Lesly Bengaber, Jerome Moiso , Michel Morandais) puis j’ai intégré le cerhn(Gretouce,Moîso) tout en jouant avec les seniors du New Star. Lors d’un tournoi à Cholet, j’ai été repéré par Pascal Thibauld (coach de Rennes en N1). Donc Espoir en pro A et des bouts de matchs en Pro. (Kent Hill, Jimmy Nebot, Sacha Giffa, Stéphane Ostrowski…) Charleville-Mézieres en N2 avec une montée en N1 et Pro B suite aux problèmes financiers de Limoges. Je suis allé à Lille en N2, puis Lisieux toujours en N2 avant de signer à Touques Prenat où il y a eu la montée en N3. Enfin, j’ai joué à Orchies en N2 avec montée en N1. Et depuis 2010, je joue à l’Union Dax Gamarde où nous sommes montés en N2 et avons remporté deux coupes des Landes et une coupe Sud-Ouest. J’ai beaucoup bourlingué comme on dit mais là je suis en place dans le sud ouest. En ce moment, je reviens juste de blessure après m’être fait mal lors de mon travail, car à côté je suis boucher. »

« …j’avais deux heures de kiné par jour chez un spécialiste de la main pour retrouver l’usage de mon doigt… »

Justement, comment te sens-tu aujourd’hui et comment s’est passé ta rééducation ?

 » Ce fût très long…trop long même. Quand tu es habitué à te lever tôt (pour mon travail de boucher), et te coucher tard après les entraînements, ça fait tout drôle de devoir observer un repos forcé. Aujourd’hui, j’ai quasiment récupéré la mobilité de mon doigt et physiquement je retrouve mes sensations. Niveau rééducation, le premier mois c’était l’immobilisation totale et c’est là que tu vois que la main gauche est bien utile. Ensuite, j’avais deux heures de kiné par jour chez un spécialiste de la main pour retrouver l’usage de mon doigt. J’ai subi une réparation du tendon du majeur suite à une section du tendon donc quatre points à l’intérieur et sept à l’extérieur.   »

Que penses-tu apporter à l’équipe maintenant ?

« Je suis plus proche de la fin que le début donc j’essaye d’amener mon expérience aux plus jeunes…quoi que je me pose encore la question car on a une équipe de « vieux ». Apporter de la niaque de l’intensité et de la dureté de courtes périodes pour permettre aux gros de souffler. C’est vraiment un plaisir de jouer avec de tels gars, pas de stars…un esprit de famille..le top quoi. »

Es-tu satisfait des résultats de ton club ?

« Quand on est compétiteur, on peut et on veut toujours faire mieux. Compte-tenu des blessures, le bilan est satisfaisant. Nous avons eu un gros mois de mars avec le long déplacement à Golfe et les matchs couperets en coupe. Nous avons eu des matchs important comme celui à Castelnau pour les 8ème de finale sud ouest, samedi dernier nous avons remporté la rencontre contre l’Esms en 1/2 finale de la coupe des Landes. On va essayer de tout gagner pour pourquoi pas rééditer le doublé et finir 2ème, le sprint est lancé. »

Quel est ton objectif personnel ?

« Je vais bientôt avoir 38 ans et pas mal de mes collègues ont déjà arrêté à cet âge. Je n’ai pas envie de faire l’année de trop mais tant que le mental suit et le physique aussi, je ferai de la résistance. A 90% je remets une année, c’est ma passion mais je me vois mal jouer pour le fun. Quand tu es compétiteur, c’est pour la vie je pense. Donc quand je déciderai d’arrêter, ce sera définitif mais bon on en est pas encore là. »

Quels sont tes meilleurs souvenirs basket pour le moment ?

« La montée en N1 avec Orchies en 2010, la victoire en Coupe des Landes en 2011, la première gagnée par le club de Dax Gamarde ! »

Propos recueillis par 5by5.fr (Mallory Boutet) le 28/03/2017

5by5.fr souhaite le meilleur pour Jerry !

PS : Vous êtes joueur pros, joueur amateur, président, entraîneur, supporter d’une équipe et vous souhaitez être interviewé, n’hésitez-pas à nous contacter ! 

Article L-122-4
Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !
x

A lire ensuite

Lamine Kanté : « C’est ma première victoire à Mangin avec Nantes. Et c’est un gros soulagement !…. »

Hier soir à Mangin, les Nantais ont renoué avec la victoire face à Caen après ...

Yannis Thalgott : « La force de cette équipe c’est principalement son…. »

Depuis peu, l’équipe espoirs du Cholet Basket est devenue championne de France en ne s’inclinant ...