Franck Séguéla : “Évidemment que le maintien est toujours possible ! Tout est toujours possible…”

15 avril 2019

Partagez cette actu !

Formé à l’Elan Béarnais, Franck Séguéla, tournait à 14.8 points, 6.2 rebonds dans sa dernière année espoir en 2016-2017. Parti s’aguerrir à Cognac, il était l’un des leaders du CCBB en NM2 avant d’être contacté par Sébastien Lambert, coach de Chartres Basket. Aujourd’hui, le joueur âgé de 21 ans, né à Dijon, joue sous les couleurs de Chartres en ProB où il connait une saison difficile avec cet objectif maintien qu’il espère obtenir. Son arrivée à Chartres, les difficultés de son équipe en ProB, son objectif personnel, il s’est livré pour 5by5.fr.

Photo : Marc Franz

Salut Franck, après avoir joué notamment à Cognac, tu es arrivé à Chartres l’été dernier, qu’est-ce qui t’as motivé à venir ici, qui t’as contacté, pourquoi as-tu accepté ?

“Mes motivations étaient claires, je n’avais pas suivi un cursus « classique » en quittant le championnat espoir un an plus tôt pour rejoindre la nationale 2, mais malgré tout, mes ambitions de jouer au plus haut niveau possible restaient les mêmes. Après le camp LNB, le coach Sébastien Lambert m’as appelé pour rejoindre l’équipe et naturellement j’ai accepté tout de suite pour m’essayer à l’aventure Pro B.”

Quel est ton rôle au sein de Chartres basket dans les vestiaires et sur le terrain ?

“Je suis arrivé ici en tant que joueur français U23, mon rôle était de rester moi même, continuer de m’entraîner dur et amener de la bonne entente dans le groupe et également d’ouvrir sa bouche quand il le fallait et bien sûr garder mon côté sud ouest et tout donner sur le temps de jeu que le coach aller m’octroyer.”

Première saison en ProB pour Chartres, saison compliquée globalement, quels regards portes-tu sur les résultats de ton équipe depuis le début de la saison ?

“C’est sûr que ce n’est pas une saison évidente, c’est la première fois d’ailleurs que je connais une saison pareille. Au début de saison, nos individualités et le rythme que l’on mettait sur nos matchs suffisaient pour rivaliser avec les autres équipes, puis au fil de la saison les collectifs se sont vraiment construits et il a été beaucoup plus compliqué pour nous qui manquions d’expérience à ce niveau là et ça a commencé à être difficile. Cependant on ne lâche rien et à perdre énormément de match de peu, nous savons que l’on est pas loin de pouvoir le faire ou du moins que l’on n’a rien à envier aux autres équipes.”

Sur les derniers résultats, une défaite cruelle à Caen dans les dernières secondes puis une magnifique victoire face à Orléans, comment expliques-tu ce manque de régularité de ton équipe qui est capable de grandes choses comme face à Orléans ?

“Il n’y a pas forcément d’explication je pense, le basket est comme ça malheureusement. Contre Orléans, on a plus joué sur la même page et le collectif était peut-être plus présent, et notre défense mieux organisée. Jouer devant notre public nous a très certainement aidé à avoir ce petit plus après le coup de marteau que l’on avait pris sur la tête la semaine précédente à Caen.”

Évidemment que le maintien est toujours possible ! Tout est toujours possible…

Après 26 matchs, Chartres est dernier de ProB avec 6 victoires pour 20 défaites avec une rencontre importante à Denain dans quelques jours, le maintien est possible selon toi ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui peut faire que Chartres se maintienne ?

“Évidemment que le maintien est toujours possible ! Tout est toujours possible, tant que ce n’est pas fini, tant qu’il y a toujours un peu d’espoir, on ne lâchera rien. Personne n’aime jouer contre Chartres parce que l’on est capable d’être surprenant et de battre n’importe qui, on a manqué cruellement de régularité, mais il n’est jamais trop tard pour le faire.”

Première saison en ProB pour toi, y-a t-il un joueur ou une équipe qui t’impressionne ? Pourquoi ?

“Oui il y a un joueur qui m’impressionne énormément, mais il joue en nationale 2 à Berck… C’est un monstre (rire). Non, sinon je dirais la barbe de Charles Henry Bronchard m’impressionne.”

A titre personnel, est-ce qu’obtenir la chance de jouer en Jeep Elite fait parti de ton objectif ? dans quel club par exemple ?

“J’aimerais énormément pouvoir jouer à ce niveau là un jour, le chemin est encore long et il faut continuer de bosser.
Pourquoi pas un club dans le sud après tout ? Histoire de joindre l’utile à l’agréable.”

Pour finir, Franck, on sait que tu es attaché au basket 3*3 avec notamment une victoire à l’Urban PB l’année dernière (voir vidéo si dessous) le basket 3*3 est vraiment quelque chose qui te tient à coeur ? qu’est-ce qui te plait ?

Oui bien sûr le 3×3 me tient énormément à cœur car il défend des valeurs de combativité, d’entraide, de confiance qui me sont chères et nous fait vivre des sensations de folie. J’ai pu rencontrer des personnes vraiment exceptionnelles et même porter le maillot de l’équipe de France sur une compétition internationale, et rien que pour ça, je ne remercierai jamais assez le 3×3.”

Suivez les matchs à domicile du Chartres Basket avec votre site : https://www.chartres.live/

Plus d’infos sur : https://www.facebook.com/chartres.live/

Photo : Marc Franz

Bravo aux vainqueurs de l'Urban PB 2018 : Leurs réactions !

L'équipe composée de Thomas Séguéla, Franck Seguela, Sebastien Cape, Tanguy Monfort a remporté l'Urban PB 2018 ! Leur réaction ici ! #5by5

Publiée par 5by5.fr sur Dimanche 24 juin 2018

 

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs !

Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant. Vous trouverez également des tasses et autres goodies. Tout est personnalisable !

C’est facile de soutenir 5by5.fr !

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !