Basket régionalLa VienneLe reste de la Nouvelle Aquitaine

Ludo Gin : « Chauray m’a proposé de continuer l’aventure mais cette fois avec les garçons…Challenge accepté ! »

Coach depuis de nombreuses saisons dans différents clubs, Ludo Gin vient notamment de faire monter l’équipe du BC Chauray féminin en NF3 ! Arbitre, coach et joueur dés l’âge 16 ans, il est entré au Pôle Espoir après être passé au SC Angoulème. Par la suite, il a aussi contribué aux montées successives de son petit club et à son maintien au niveau régional pendant huit saisons ! Son parcours, sa grande passion pour le basket, ses différentes missions dans les clubs, la montée avec Chauray, son amitié avec Emilie Gomis, son objectif pour l’année prochaine, Ludo Gin a eu le plaisir de se confier pour 5by5.ff

Photo : Sly Sly

Salut Ludo, peux-tu te présenter, qui es-tu ?

« Ludo Gin, 46 ans, marié, 4 enfants, toute la famille oriente son emploi du temps autour d’une passion  commune: le basket. »

Parles-nous un peu de ton parcours basket ?

« Je fête cette saison ma 40ème licence, formé dans le petit club de Moulidars en Charente, j’ai reçu de mes pairs une éducation basket rigoureuse où des valeurs fortes comme la solidarité et l’état d’esprit sont les bases de la survie de ces petits clubs. Arbitre/Coach et joueur dès mes 16 ans, je suis entré au Pôle Espoir puis après être passé au SC Angoulème, j’ai contribué aux montées successives de mon petit club et à son maintien au niveau régional pendant 8 saisons. En même temps, j’ai participé à différents projets ( Pays Ouest Charente, aux cotés d’Alain Salmon, le Basket Avenir Charente autour de Xavier Ribo et d’autres). Emménagés depuis 2010 dans le département du 17, notre famille s’est tout de suite mis au service de notre sport, d’abord à La Jarrie et depuis 2013, je suis licencié à l’ABB Aytré où j’y retrouve les valeurs qui m’ont fait grandir. Je gère la formation des jeunes joueurs de U9 à U18, aussi je coach cette saison la PNF du BC Chauray. »

Quel bilan fais-tu de ce parcours en 2019 ? qu’en retiens-tu ?

« Mon premier ressenti de cette saison 18/19, c’est sans équivoque un ressenti de bien-être, l’école de basket d’Aytré prend forme, les équipes jeunes progressent bien et j’ai passé en parallèle une très bonne saison au sein du BC Chauray. Aujourd’hui, les entraîneurs fait de notre bois commun recherchent avant tout des dirigeants honnêtes et qui véhiculent des bonnes valeurs d’éducations sportives. Et que ce soit à l’ABBA (Aytré) ou au BCC (Chauray) je travaille avec des dirigeants qui gèrent leur club de façon familiale tout en respectant les règles de la compétition, le copinage politico-véreux n’existe pas ou peu….ça change la fatigue morale des entraîneurs, croyez moi. »

Aujourd’hui, tu viens de finir la saison en tant que coach de Chauray et coach des U18 de Aytré, avec une montée avec les filles de Chauray, saison globale positive pour toi, qu’en penses-tu ?

« J’ai mené cette saison deux équipes : les U18F de l’ABBA (Aytrè) en Elite Région Nouvelle Aquitaine et la PNF du BC Chauray. Pour mesurer le parcours des U18F de l’ABBA, il faut savoir qu’en juin dernier, huit joueuses du club de la Jarrie ont quitté leur club pour venir former une équipe U18 à Aytré. Il n’est pas nécessaire de revenir sur les raisons de ce départ en masse, c’est du passé, n’en parlons plus. J’ai donc constitué une équipe U18 avec 6 de mes anciennes joueuses formées à la Jarrie à travers les différents championnats régionaux, deux autres qui m’avaient rejoint la saison d’avant et cinq U18 évoluant en championnat départemental à Aytré…..pas simple ! Encore une fois, les bonnes valeurs inculquées aident toujours dans les projets, même s’ils peuvent paraître compliqués: les ex Jarriennes et les Aytrésiennes ont rapidement fait corps et nous nous sommes qualifiés en Elite, c’était inespéré. La deuxième partie de saison a été plus compliquée dû à de nombreuses blessures mais nous en sortons tous grandis, nous avons appris. »

Ludo, on va s’attarder sur l’équipe de Chauray qui vient de monter après une belle saison, quels regards portes-tu sur cette saison avec les filles de Chauray, qu’as-tu à nous dire là-dessus ?

« Au BC Chauray, la saison a commencé par une défaite à Montamisé dès la première journée, Nina Duflos et Alice Verine blessée et Emilie Gomis pas encore adaptée à son nouvel environnement (niveau, partenaires, arbitrage, etc) puis nous n’avons plus perdu jusqu’au titre début mai à domicile contre Saujon devant nos supporters, c’était chouette. »

Il serait très réducteur et non connaisseur de résumer notre montée à uniquement l’arrivée d’Emilie

Dans cette équipe, il y a notamment Emilie Gomis que l’on ne présente plus, qu’a-t-elle apporté de plus à l’équipe ? Te concernant, as-tu changé ta méthode de coaching par rapport à Emilie ? Une fierté de coacher une telle joueuse ?

« Il serait très réducteur et non connaisseur de résumer notre montée à uniquement l’arrivée d’Emilie. Ce groupe avant elle a été composé de cinq joueuses du club ainsi que de Nina Duflos ( ex Chauray passée par la Jarrie), Margot Migeon (ex Poitevine passée par l’ABPR La Rochelle), Maëlys Chambon (ex Chauray passée par l’ABPR La Rochelle) et Alice Vérine (ex NF1 de l’ABPR La Rochelle); le recrutement était déjà de qualité ! Puis Emilie.G nous a rejoint et là il a fallu s’adapter : les systèmes ont tourné autour de scoreuses majeurs, Alice, Nina et Emilie mais à chaque match une autre joueuse mettait son nom sur un double double, collectivement nous avons été solide. Une donnée importante, c’est qu’Emilie a vécu au sein de ma famille jusqu’à Noel, de ce fait,  nous avons pu revenir longuement tous les deux sur notre jeu, les séances d’entraînements et son adaptation. C’est une très belle personne, ce n’était pas facile pour notre relation d’amitié de conjuguer notre équipe et notre vie au sein de ma famille, mais nous avons plutôt bien réussi et je lui suis très reconnaissant pour tout ce qu’elle nous a apporté. »

Quel va être l’objectif de Chauray l’année prochaine ? un projet en vu ?

« Le projet du BC Chauray est à la fois simple, d’une ambition correcte et surtout très cohérent : avoir une filière féminine de bon niveau complète, il serait incohérent d’avoir accepter la charge des U15 France du pôle, d’avoir des salariés qui font du bon boulot en U11 et U13 et de ne pas avoir une équipe Sénior féminin en championnat de France. Donc tout ça est très cohérent et c’est pour ça que j’ai répondu favorablement lorsqu’ils m’ont sollicité. En garçon, ça sera peut-être un peu plus long mais les équipes jeunes gagnent d’année en année leur gallon au niveau régional donc il n’y a aucune raison que les garçons n’arrivent pas eux aussi à accéder à la N3. L’équipe Pré-nationale masculin cette saison a terminé à la 3ème place, ce qui est un vrai bon résultat dans une poule très relevé cette saison; bravo aux coach et à cette belle équipe ! »

Te concernant, qui vas-tu entraîner l’année prochaine ?

« En ce qui me concerne la saison prochaine, je continuerai mon projet de formation à Aytré, j’espère emmener les U18F au meilleur classement de l’Elite Régional.
Je laisse le bébé NF3 de Chauray dans les mains de Christophe Pontcharraud, c’était prévu comme ça dès ma signature en mai dernier, je ne peux pas assumer une équipe N3 et une équipe Elite U18…(j’ai aussi 4 enfants basketteurs et une femme joueuse aussi) mais le BC Chauray étant satisfait de mon investissement et de mes résultats cette saison m’a donc proposé de continuer l’aventure mais cette fois avec les garçons….challenge accepté ! 
L’objectif étant de continuer de construire une équipe solide dans la bonne humeur et pourquoi pas … »

As-tu un dernier objectif cette année ?

« Oui, le 25 mai, j’espère disputer la finale de la coupe 17 avec les U18F d’Aytré et le lendemain nous irons avec la PNF de Chauray défendre les couleurs du Secteur Nord (ex Poitou-Charente) à Tulles et tenter de ramener le titre de champion PNF Nouvelle Aquitaine, Aytré champion de RF2 qui a fait une saison parfaite y sera aussi ! Bonne inter saison à toutes et à tous ! »

Pour finir Ludo, as-tu des dédicaces à faire ?

« Une dédicace ma famille, Armand, Emeline, Zoé, Rose et surtout à mon épouse Amandine, nous formons une famille à l’image de notre basket : solide sur les appuis, fort en défense, toujours prêt à scorer près du cercle comme de loin, solidaire dans les temps faibles et euphoriques dans les temps forts ! »

Merci à Ludo pour cette interview ! Bon courage à lui dans ce nouveau projet !

Photos : Sly Sly et 5by5

Étiquettes
Afficher la suite

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !

Articles en relation

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer