Youssoupha Fall : « Mon objectif c’est d’aider l’équipe à atteindre le meilleur niveau… »

Mesuré à 2m23 à l’Eurocamp de Trevise, Youssoupha Fall (21 ans, Le Mans) n’attendait qu’une chose : montrer son talent aux scouts NBA après avoir essentiellement joué en championnat espoir cette année. 1156_youssoupha_fall3Malheureusement, le natif de Dakar a été contraint de stopper net son camp suite à un problème de chaussures et s’est engagé du côté de Poitiers pour progresser. Entretien inédit avec Youssoupha Fall !

Youssoupha, présentes-toi, comment as-tu commencé le basket ?

« J’ai commencé le basket au Sénégal un peu tard, c’est-à-dire que j’ai commencé étant « gamin » mais c’était pour m’amuser au départ et c’est en 2011 que j’ai vraiment évolué. J’ai rejoint la SEED Academy (Sénégal) pendant un an et demi jusqu’en 2013 date à laquelle je suis arrivé au Mans. Là-bas, il y avait 24 joueurs et 4 coaches pour nous faire travailler. Cela ressemble à l’INSEP avec une alternance des cours et des entraînements. Les entraîneurs sont réputés au Sénégal mais pas encore au niveau international. Mes saisons au Mans se sont bien passées et là je viens d’arriver à Poitiers. »

Lors de cette saison 2015-2016 au Mans justement, tu étais l’un des meilleurs joueurs espoirs à ton poste, une fierté ?

« Oui, car je peux dire que je viens de loin, lorsque je suis arrivé au Mans je n’étais pas prêt physiquement et techniquement, j’ai beaucoup travaillé pour arriver à cela, je n’avais pas le niveau au début mais je faisais quatre voir cinq séances par jour et ensuite ça a payé.

Au Mans, tu t’es entraîné avec Mike Gelabale, qu’est-ce que ça représente pour toi ?

« Cela représente beaucoup pour moi, parce que j’ai beaucoup appris avec lui et avec Mousphtaou Yarou car je défendais tout le temps sur lui et oui cela m’a fait grandir et m’a apporté pas mal de choses. J’espère mettre cela à profit pour aider Poitiers à aller de l’avant. »

Tu parles de Poitiers, un club où tu viens de signer, parles-nous de ce transfert justement ?

« C’est mon agent qui m’a proposé ça en me disant que Ruddy Nelhomme faisait travailler les jeunes, et cela m’a plu, je privilégie ça pour moi, j’ai une grosse marge de progression et j’aimerai mettre ça à profit  pour beaucoup travailler, en plus là j’habite pas très loin de la salle, ça me va. »

IMG_7249Un nouveau club, une nouvelle ville pour toi, beaucoup de changements j’imagine, comment appréhendes-tu cela ?

« Forcément j’appréhende un peu car depuis que je suis en France, j’ai toujours était au Mans et c’est la première fois que je change de ville et d’équipe, donc pour moi c’est normal que j’appréhende un peu, mais là j’ai de bons coéquipiers, je me sens bien, c’est positif. »

Quel est ton objectif à Poitiers ?

« Dominer le maximum, travailler, parce que forcément quand tu travailles bien, tu te sens mieux sur le terrain, mon objectif c’est d’aider l’équipe à atteindre le meilleur niveau , aller en playoffs, on verra, tout est possible. »

Ta grande taille (Mesuré à 2m23), un inconvénient ? un avantage ? qu’en penses-tu toi ?

« Cela peut-être un avantage comme un défaut. Les grandes tailles faut qu’ils travaillent les déplacements parce que maintenant le jeu devient de plus en plus petit et on doit faire d’avantage d’effort, c’est pour cela que je travaille. »

Propos recueillis par 5by5.fr (Mallory) le 31/08/2016

 

 

 

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !
x

A lire ensuite

Le jeune Sékou Doumbouya rejoint officiellement le CSP Limoges ! « Bonjour Limoges, Merci Poitiers… »

Après deux belles saisons sous les couleurs du PB86, le jeune Sékou Doumbouya vient de ...

Alexis Gallé : « J’essaie de porter l’équipe vers le haut même si je sais que je n’ai pas encore la carrure d’un…. »

Alexis Gallé, 18 ans, joue dans l’équipe de Nouaillé Basket, un club qui progresse d’année ...