Les ProsPro B

Yann Siegwarth : “Si on m’avait dit que l’on allait se maintenir bien avant la fin du championnat et jouer les playoffs, je ne l’aurais pas cru…”

Une saison exceptionnelle pour le club de Gries pour sa première année en ProB, qui s’apprête à jouer le premier tour des playoffs face à Vichy ! Parmi ses joueurs, il y a notamment Yann Siegwarth, numéro 13 du BCGO Gries, venu de Sorgues en NM1 après un parcours notamment par le centre de formation d’Antibes. Ses performances individuelles, la saison de son équipe, le premier tour des playoffs face à Vichy, ses objectifs pour l’année prochaine, le joueur originaire du Sud de la France, âgé de 25 ans, a eu le plaisir de se confier pour 5by5.fr

Photo : Marion.M

Salut Yann, peux-tu te présenter en quelques lignes, qui es-tu ?

“Bonjour, je m’appelle Yann Siegwarth, j’ai 25 ans, je suis originaire du Sud de la France, je suis basketteur professionnel et je joue cette année au BCGO, Gries Basket, en ProB.”

Parle-nous de tes débuts ?

“J’ai commencé dans un club qui s’appelle Saint-Maxime, là d’où je suis originaire, avant d’aller dans un autre club lorsque j’étais en benjamin, qui s’appelle Lorgues, situé dans le Haut Var, ensuite je suis parti au pole espoir à Antibes pendant plusieurs saisons, j’y ai notamment fait le centre de formation. Ma première année, je jouais en cadet France, cadet région, tout s’est bien passé. Par la suite, j’ai joué à Sorgues en NM1 et je suis rendu à Gries en ProB aujourd’hui.”

Formé à Antibes, tu as joué notamment à Sorgues en NM1 avant de rejoindre Gries cette année, quel bilan fais-tu de ce parcours ?

Oui, l’année dernière je jouais à Sorgues, le bilan que je fais de ce parcours, c’est qu’on avait fait un choix de parcours un peu établi, le but c’était d’avoir de fortes responsabilités en NM1, c’est ce qui a été fait à Sorgues avec un coach qui me connaissait déjà et pour qui j’avais déjà jouer, Stéphane Dao, c’était clairement le but lorsque j’ai signé, on s’était mis d’accord sur le fait que j’ai un peu les clés de l’équipe. Après c’est sur que sur un plan personnel, ça s’était bien passé et sur un plan collectif on s’était maintenu, le but était que j’ai davantage d’expérience pour pouvoir prétendre à jouer plus haut.”

De Sorgues à Gries, pour quelles raisons, qu’est-ce qui t’a motivé, le coach ? 

“Tout d’abord, c’est une équipe contre laquelle j’ai joué en NM1 l’année dernière donc je l’a connaissais déjà un peu. Après oui, je pense que le coach est venu avec ses idées, qui avait comme intérêts sa philosophie de jeu qui est basée sur la course et l’attaque, beaucoup de possession, et moi qui suit un joueur offensif, je pense et ça se voit sur le terrain, que c’était le choix le plus judicieux pour moi, ça s’est fait naturellement, il m’a contacté, on a discuté longuement et c’est vrai que sa philosophie de jeu me correspondait et j’ai signé.”

Si on m’avait dit le 13 août quand j’ai signé que l’on allait se maintenir bien avant la fin du championnat et jouer les playoffs, je ne l’aurais pas cru

8, 9 mois après, Gries vient de réaliser une magnifique saison en ProB pour un club qui monte ! Quel est ton regard sur cette saison ?

“C’est une saison extraordinaire ! Comme je l’avais déjà dit auparavant, si on m’avait dit le 13 août quand j’ai signé que l’on allait se maintenir bien avant la fin du championnat et jouer les playoffs, je ne l’aurais pas cru, après je le dis, il y a vraiment eu un groupe solide, on s’entend tous très bien, il y a eu une très bonne alchimie dès le départ et forcément les victoires ça aide à prendre confiance, par la suite on a su continuer à gagner des matchs, à se maintenir dans un premier temps puis aller en playoffs.”

Quel a été le tournant de la saison selon toi ?

“Le tournant de la saison, je dirais que c’est le fait de se retrouver troisième à la trêve, c’était un très bon tournant pour nous puisqu’au final on finit en haut de tableau, à Noel nous étions donc troisième, mathématiquement, nous n’étions pas maintenu mais nous étions dans la bonne voix, après on a continué sur notre lancée même si nous avons eu un coup de moins bien en février-mars, nous avons gagné quelques gros matchs qui nous a permis d’assurer le maintien. En mai, nous voilà rendu en playoffs, c’est extraordinaire.”

Une première année en ProB où vous allez jouer les playoffs, Bravo ! un peu d’appréhension….? de la fierté …? que ressens-tu avant de jouer les playoffs  face à Vichy ? Un exploit est-il envisageable ?

“Aujourd’hui, les playoffs, ce n’est vraiment que du bonus, oui nous sommes très fiers de les jouer mais après je ne pense pas que l’on est beaucoup de pression, ce n’était pas l’objectif premier du club, on devrait être relâché, le premier match va être capital en sachant que l’on a pas l’avantage du terrain mais on ne peut pas parler d’exploit, si on joue notre jeu comme on sait le faire, c’est possible de gagner oui, on va déjà essayer de passer un tour, après on verra, ça sera une autre histoire.”

Yann, sur un plan personnel, comment juges-tu tes performances, satisfait ? oui ? pourquoi ?

“Au vue de la saison, je suis satisfait de mes performances oui parce que c’était vraiment mon but de revenir en ProB après Sorgues, le but cette année était de jouer mais je ne pensais pas faire autant de belles performances, après j’ai travaillé dur sans jamais lâché en espérant revenir à ce niveau là et montrer que j’en étais capable, oui c’est sur que je suis très satisfait de la saison que j’ai faite même si j’aurais pu faire mieux au début de saison mais on va pas cracher dans la soupe, c’est une belle saison pour moi.”

Y- a t-il une équipe, ou un joueur en particulier qui t’a impressionné cette saison, pourquoi ?

“Je dirais plutôt deux équipes qui m’ont impressionné, Roanne avec leur régularité tout au long de la saison et avec des joueurs individuels performants comme M.Carlino oui mais surtout un collectif fort où tout le monde peut briller, et encore Roanne par rapport à leur densité défensive. Et le joueur, je dirais Brandon Jefferson, d’Orléans !”

Quels sont tes objectifs à court terme, à long terme dans le basket ? Penses-tu rester à Gries ?

Mes objectifs à court terme seraient de faire de bons playoffs, que l’on arrive pourquoi pas à passer un tour, c’est toujours mieux de gagner, de passer au moins un tour, puis si on n’y arrive, d’aller le plus loin possible. Après à long terme, j’aimerai jouer au plus haut niveau possible, on verra au fil des années mais ça serait bien que j’arrive à titiller la Jeep Elite, ça me plairait. Rester à Gries, je ne sais pas encore, on va déjà finir la saison comme il se doit, on va surtout essayer de faire le maximum en playoffs et ensuite, l’avenir me le dira si je dois rester à Gries ou aller vers d’autres horizons.”

Yann, ton coéquipier Xavier Forcada fait parti du 5 majeurs de ProB, quelles relation as-tu avec lui ? tu es fier pour lui de cette récompense ?

“J’ai une très bonne relation avec lui que ce soit sur le terrain et en dehors, et ça se ressent sur le jeu. Oui, je suis fier pour lui, c’est une belle personne et surtout un super joueur, il l’a mérite amplement !”

Un grand Bravo à l’équipe de Gries pour la saison ainsi qu’un grand Merci à Yann pour l’interview !

Gries va t-il battre Vichy selon vous ? Réagissez à cette interview et cette question en bas de l’article !

Étiquettes
Afficher la suite

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !

Articles en relation

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer