Valentin Dehoux : « Mon objectif à moyen terme est de devenir arbitre fédéral…. »

Montrés souvent du doigt de manière récurrente lors de défaites, les arbitres doivent gérer la « pression » du sifflet. C’est le cas de Valentin Dehoux, ce jeune directeur de jeu depuis quatre ans arbitre des rencontres de Pré-Nationale Féminine, de Régionale 3 ou 2 Masculine ou bien encore des U15 ou U17 régions ou en championnat de Nouvelle-Aquitaine. Aujourd’hui, il rêve de ProA : « mon rêve est de rejoindre le monde professionnel, c’est-à-dire la Pro A ou la FIBA » nous a t-il confié dans une interview qu’il nous a gentiment accordé. Entretien avec Valentin Dehoux.

Bonjour Valentin, présentes-toi en quelques mots ?

« Je m’appelle Valentin DEHOUX, j’ai 17 ans, je suis en DUT HSE et je suis arbitre depuis 4 ans maintenant. »

Parles-nous de ton parcours scolaire et basket ?

« J’ai eu mon Bac S l’année dernière et je suis actuellement en première année de DUT Hygiène, Sécurité, Environnement à Niort pour envisager le métier de sapeur-pompier de Paris. Pour ce qui est de l’arbitrage, j’ai commencé la formation d’arbitre départemental à 14 ans. J’ai été stagiaire un an, je suis passé arbitre départemental l’année suivante, ensuite arbitre jeune région et cette saison je suis arbitre Pré-Nationale. »

Qu’est-ce qui t’a attiré dans l’arbitrage ?

« J’ai d’abord été attiré par ce sport car nous sommes une famille de basketteurs et même d’arbitres. Beaucoup de personnes dans ma famille ont joué au basket, et mon grand-père, mon oncle et mon cousin ont été arbitres. J’ai donc commencé à jouer à 9 ou 10 ans et j’ai eu envie d’essayer d’arbitrer un match. Cela m’a tout de suite plus, j’ai continué à arbitrer dans mon club jusqu’à ce que je commence la formation. »

Que penses-tu de ta progression en général en tant qu’arbitre ?

« J’en suis plutôt satisfait car pour l’instant j’ai réussi à passer au niveau supérieur à chaque fin de saison, mais il me reste encore énormément de choses à apprendre ! J’arbitre aujourd’hui des rencontres de Pré-Nationale Féminine, des Régionale 3 ou 2 Masculine et des U15 ou U17 régions ou en championnat de Nouvelle-Aquitaine. »

Quels regards portes-tu sur le monde pros dans l’arbitrage ? 

« J’aime beaucoup regarder les matchs de Pro A ou encore de FIBA. Je regarde le jeu mais aussi les arbitres pour voir leur façon de fonctionner mais aussi les décisions qu’ils peuvent prendre, je pense que c’est un bon outil qui aide vraiment à progresser. Mais c’est sympa aussi de regarder d’autres sports et de découvrir comment ces sports sont arbitrés. »

J’ai vraiment envie de monter au plus haut niveau possible.

Quel est ton objectif ?

« J’ai vraiment envie de monter au plus haut niveau possible. Mon objectif à court terme est d’essayer d’intégrer le groupe des potentiels de la Nouvelle-Aquitaine et mon objectif à moyen terme est de devenir arbitre fédéral. J’aimerais également devenir formateur. Cependant rien ne se fait sans travail ! Nous avons la chance d’avoir de bons outils pour ça comme les QCM que l’on a chaque mois sur le règlement et sur des séquences vidéo, pour travailler notre connaissance du règlement et notre jugement. J’aime beaucoup participer aussi au stage de perfectionnement que la ligue nous propose. Nous pouvons être conseillés et obtenir des pistes de travail. Enfin, mon rêve est de rejoindre le monde professionnel c’est-à-dire la Pro A ou la FIBA. J’ai eu la chance de rencontrer au Cholet Mondial Basket, Abdel HAMZAOUI, Ahmed AIT BARI, Thomas BISSUEL et Edgard CECCARELLI et de discuter avec eux pendant un match, c’était vraiment cool ! »

Mise à part l’arbitrage, que fais-tu dans le basket ?

« J’ai joué au basket des U11 jusqu’en U17 dont deux ans en région. Je jouais au poste 3. J’aimerais continuer à jouer mais nous n’avons plus d’équipe sénior à Saint Jean de Thouars puis je n’aurais pas le temps de faire un ou deux matchs en tant qu’arbitre, un autre en temps que joueur et réussir à assurer mes études derrière. Je préfère donc privilégier l’arbitrage. Cependant, je continu à m’entraîner et à aller courir pour garder une condition physique correcte. Quand j’ai le temps, j’aime bien avant ou en rentrant des mes matchs passer à la salle et participer un peu à la vie du club. J’aime arbitrer avec des jeunes dans mon club pour leurs donner quelques conseils. J’ai eu la chance de faire deux ou trois animations dans le club autour de l’arbitrage, j’ai vraiment apprécié ! »

En dehors du basket, quelles sont tes activités ?

« Je suis encore étudiant donc j’ai envie de continuer mes études et voir où çela peut me mener.  Je verrais ensuite si j’essaie de devenir pompier ou si j’envisage un autre métier tout en faisant des choix avec l’arbitrage. »

5by5 lui souhaite de réaliser ses rêves !

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

A lire ensuite

Kouta Camara : « Porter le maillot du Mali a été une grosse fierté…. »

Kouta Camara, 22 ans, joue actuellement et depuis quatre ans au sein de l’équipe du ...

Lucas Diquélou : « Le rêve ultime serait d’arbitrer les Jeux Olympiques… »

Et si son rêve devenait réalité ? Lucas Diquélou, 18 ans, aimerait un jour arbitrer ...