Nassim Tounsi : Je suis plutôt content de nos résultats, ça serait bien que …. »

Après le judo, le tennis de table, le tennis, il est passé au basket, Nassim Tounsi aura essayé et pratiqué plusieurs sports dans lequel il a plus ou moins progressé. Aujourd’hui, il fait parti depuis un an et demi de l’équipe de Smarves basket, un club où il évolue et où l’esprit d’équipe lui plaît. Nous avons eu le plaisir de l’interroger sur son parcours, sa passion et ses études. Interview 5by5.fr

Salut Nassim, présente-toi en quelques mots ? qui es-tu ?

« Je m’appelle Nassim Tounsi, j’ai 18 ans, bientôt 19. Actuellement je suis en PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé) et je joue au basket à Smarves. »

Parle-nous de toi, de ton parcours dans le sport ?

« Comme beaucoup j’adore le sport depuis tout petit, principalement grâce à mon père. Le premier sport que j’ai pratiqué en club c’est le judo, pendant 2 ou 3 ans je ne sais plus. Après j’ai fait une année de tennis de table et j’ai découvert le basket à l’âge de 7 ans. J’ai joué au club de Fontaine le Comte pendant 3 ou 4 ans avant de me faire une tendinite à chaque genou, ce qui m’a éloigné 6 mois des terrains. En parallèle, j’avais commencé le tennis l’année de mes tendinites. Quand je m’en suis remis j’ai dû faire un choix entre tennis et basket et j’ai choisi le tennis car à l’époque, c’était le sport qui dans lequel je m’amusais et progressé le plus. Mais je n’ai jamais vraiment oublié le basket pour autant. Même si je ne jouais plus, je suis resté fan et en particulier du basket américain et de la NBA. Je jouais de temps en temps sur le city stade avec des amis, mais jamais en club. Je me suis en plus blessé plusieurs fois aux chevilles donc même si j’avais vraiment envie de reprendre le basket plus sérieusement, je n’en ai jamais eu vraiment l’occasion. C’est resté comme ça pendant tout mon collège et le début de mon lycée. »

Aujourd’hui, où joues tu, pourquoi as-tu choisi ce club ?

« Aujourd’hui, et depuis un an et demi, je joue à Smarves. C’est grâce à un ami qui savait que j’adorais la balle orange et que j’avais vraiment envie de reprendre. J’ai choisi Smarves parce que je n’avais pas envie de reprendre dès la première année avec une équipe compétitive et en plus que je ne connaissais pas. Forcément sans jouer pendant 6 ou 7 ans je n’avais plus aucun niveau donc le fait de reprendre avec un ami et en plus dans une équipe loisir, cela a permis de me laisser le temps de retrouver un peu de rythme, de vision de jeu. »

Quel est ton rôle dans l’équipe, comment te sens tu individuellement et collectivement ?

« Je n’ai pas de rôle précis dans l’équipe, je sais un peu tout faire et surtout rien faire on va dire ! Si, je cours ! Je passe ma vie à courir sur le terrain, je mets du rythme.Basile, le coach, m’appelle la mobylette. Individuellement je me sens de mieux en mieux, mais toujours un peu frustré parce que je n’arrive pas à retrouver entièrement le basket que j’avais avant. Collectivement, ça va très bien, forcément plus le temps passe, plus on se connait dans l’équipe, il y a des affinités qui se créent sur le terrain et donc on se trouve de plus en plus. »

Les matchs sont loin d’être parfaits mais on en gagne…

Les résultats, comment les juges-tu  ?

« Pour notre première saison en compétition, je suis plutôt content de nos résultats. Je crois que l’on est 2ème de la poule en ce moment. Les matchs sont loin d’être parfaits mais on en gagne donc on va dire que c’est le principal. »

Quelle est l’ambition de Smarves ?

« Je ne veux pas parler au nom de toute l’équipe mais je pense que la réelle ambition de Smarves n’est même pas en terme de résultats sportifs. Le vrai objectif pour moi c’est d’assurer la pérennité. L’équipe est jeune et ça serait bien que l’on réussisse à la faire durer dans le temps. »

Sur un plan personnel, arrives-tu à gérer les cours et le basket ?

« Je suis dans une année qui demande énormément de temps à consacrer aux études, donc au début ça n’a pas été facile. Après, je ne me voyais pas arrêter le sport non plus parce que c’est vraiment un défouloir. Donc même si le temps manque, je garde toujours une place pour ça. Même si ce sont des heures en moins à réviser. »

As-tu un objectif dans le basket ?

« Pas d’objectif en termes de résultats ou d’évolution en tous cas. J’aimerai juste perdre cette frustration sur le terrain, retrouver les mêmes sensations qu’avant. Puis bien sûr rester à l’abris des blessures, comme tout le monde. Garder le plaisir de jouer, c’est le plus important. »

Entretien 5by5.fr

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

A lire ensuite

Les Eagles Ladies en pleine forme !

Cette après-midi, les joueuses de Chauvigny se sont imposées face à l’Asptt, une deuxième victoire ...

Les U15F du Stade Poitevin se relancent !

Après une défaite à la Rochelle la semaine dernière, les joueuses U15F (Nouvelle Aquitaine) du ...