Maud Stervinou : “Avoir accroché la finale de l’Open, il y a de quoi être fière….”

7 août 2020

La boutique 5by5.fr débarque !

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs 5by5.fr !
Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant.

Partagez cette actu !

Photo : Fiba 3*3

Après avoir accroché la finale de l’Open de France 3×3 ce samedi 1er août à Nantes et s’être inclinée avec son équipe face aux tenantes du titre, Las Campéonas, Maud Stervinou, jeune joueuse talentueuse, revient pour nous sur ses débuts dans le 3*3, nous parle de son parcours et se confie notamment sur cet Open de Nantes en évoquant l’ambiance de la compétition, ses performances individuelles et ses objectifs. Interview inédite 5by5.

Salut Maud, pour commencer expliques-nous un peu comment tu as connu le 3*3 puis ton parcours par la suite ?

‘Le 3×3 est un peu arrivé par hasard, c’est depuis l’été 2019, mon coach à Toulouse était en contact avec le coach de l’équipe de France U23 donc Yann Julien, et il lui a parlé de moi, il pensait que mon profil allait l’intéressé et il y avait eu une première sélection avec l’équipe de France U23 où je n’avais pas été convoqué et j’ai était appelé pour remplacer une joueuse la semaine suivante et pour le coup, ça a bien matché avec les filles, le coach a apprécié mon style de jeu et j’ai été ré-convoqué pour un autre stage pour préparer la coupe du monde en Chine et ça a été un véritable coup de cœur de participer à l’Open plus de Montreuil, à l’Open de France à La Rochelle ainsi qu’à 3 stages avec l’équipe de France, on a également fait un tournoi au Pays-Bas et j’ai été sélectionné à la fin de l’été pour participer à la coupe du monde en Chine où l’on a fait médaille de bronze. Egalement, on a participé aussi à un stage à Voiron à 8 joueuses, et le coach a formé 2 équipes différentes pour que l’on puisse participer à l’Open de France pour qu’il puisse nous évaluer tout simplement pour une potentielle sélection à la Coupe du monde, voilà la raison de ma présence à l’Open de France.”

Qu’est-ce qui t’intéresse dans les Open et le basket 3×3 ?

“Ce qui m’intéresse dans le 3×3 et dans l’Open, il faut savoir que ce sont des événements qui sont géniaux, c’est très bien organisé, il y a le côté basket de rue, il y a énormément d’ambiance, on retrouve quand même de la compétition, je trouve que par rapport à l’année dernière, le niveau a encore augmenté donc c’est vraiment génial, ça se démocratise complètement et les gens participent de plus en plus. Après du point de vue personnelle, ce que j’aime dans le 3×3, c’est juste la rapidité des exécutions de chaque mouvement, la vivacité de jeux, les mouvements un peu plus impressionnant entre guillemets que l’on peut voir aussi dans le 3×3 donc c’est un peu cet aspect là.”

Justement, comment cela s’est passée pour toi globalement dans cet Open ?

“J’ai énormément apprécié le moment. Je sortais d’une semaine de stage avec les filles donc en terme de cohésion, cela a été vraiment au top, l’organisation, rien à dire, c’était aussi génial ! Je connaissais un petit peu déjà le fonctionnement mais j’ai énormément apprécié l’atmosphère globale, j’ai trouvé qu’il y avait de l’ambiance et que forcément les gens prenaient à cœur de se retrouver et donc même de recroiser des joueurs et des joueuses, ça fait plaisir, l’engouement du public par rapport à un événement comme ça, c’est toujours agréable. Le site était vraiment top, et puis le climat si prêter, tout était réunit pour que cela se passe bien. Forcément avec les conditions sanitaires et des gestes barrières à respecter, il fallait bien faire attention mais je n’ai pas trouvé ça si contraignant à partir du moment où cela entre un peu dans le cerveau de chacun, je trouve que cela s’est bien passé.”

Si l’on parle de la compétition, comment juges-tu la performance de ton équipe collectivement ?

“Je suis fière de l’équipe parce que mine de rien, c’était la première fois que l’on participé à une compétition toutes les quatre, on n’avait jamais joué toutes ensemble donc avoir accroché la finale, il y a de quoi être fière, collectivement, nous avons réalisé de bonnes performances en phase de poule. En quart de finale également, et en demi-finale, nous sommes tombées contre une équipe plus expérimentée, Team Poitiers Medley, et l’on a su montrer un esprit de compétitivité, de cohésion, qui a été important je pense pour remporter ce match. En finale, malheureusement, on tombe sur plus fortes que nous, après je pense que l’on s’est bien battues, l’objectif était d’essayer de les accrocher, on avait vraiment envie de gagner mais c’est vrai que l’on était face à une équipe qui a de l’expérience, qui a proposé un très bon jeu comme elles le font depuis plusieurs années maintenant.”

Et la tienne personnellement ?

Ecoute, sur la mienne, il y a du plus et du moins, il a fallu reprendre les automatismes, et ça faisait longtemps que l’on avait pas fait d’opposition, un bilan assez mitigé on va dire parce qu’offensivement, j’aurai pu être plus efficace et défensivement, plus agressive mais je suis globalement contente de mon Open, avec le coach de l’Equipe de France qui m’a fait part de sa satisfaction dans l’ensemble, et qui a pointé du doigt les points à améliorer et notamment mes points forts qui sont de base la défense et le tir extérieur, pour ensuite avoir encore plus d’arme à mon jeu, on va dire que globalement, je suis mitigée mais le plus important reste la performance collective.”

Maud, vous vous êtes inclinées en finale contre une équipe très expérimentée mais auparavant, vous êtes parvenus à y accéder, qu’est-ce qui a fait la différence selon toi ?

“Ce qui a fait la différence en quart et en demie-finale, c’est vraiment  les automatismes que l’on avaient pu acquérir les années précédentes, c’est-à-dire que sur 4 filles, nous étions 3 à avoir fait du 3*3, et Noémie a su s’adapter rapidement, et je pense que cet esprit de compétition et le fait que l’on ai été évalué sur l’Open nous a motivé davantage en ayant une volonté de bien faire, l’esprit de groupe et de compétitivité, une défense très agressive et beaucoup d’intensité, c’est ce que je pense, ce qui a fait la différence en quart. En demie ensuite, on avons bien géré le match car nous avons mis beaucoup de pression face à une équipe qui maîtrise le 3*3 parfaitement, et ensuite offensivement, on a su mettre nos tirs extérieurs et les déranger en défense.”

Un grand Bravo à Maud pour l’interview et à son équipe pour leur performance !

5by5 remercie, sa stagiaire, Justine.C, pour son aide !

Tu aimes les actualités de 5by5.fr ? A partir de 1€ seulement, tu peux nous soutenir sur Tipeee !
Cela nous permet de payer les frais (site, trajets, places, …), de retirer les pubs sur le site et de rémunérer les auteurs.

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !