Manon Zanchettin : “Il faut que je réfléchisse encore mais j’espère fortement continuer et à l’Asptt…”

7 juin 2020

La boutique 5by5.fr débarque !

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs 5by5.fr !
Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant.

Partagez cette actu !

Passionnée de basket, la jeune Manon Zanchettin joue actuellement et depuis plusieurs années maintenant au sein du club de l’Asptt ! Son rôle, elle est aillière, mais un rôle dans l’équipe qu’elle ne définie pas comme primordiale pour elle. Et pourtant, c’est un club qu’elle apprécie et qu’elle côtoie depuis cinq ans et qu’elle n’espère pas quitter malgré son travail en dehors qui lui prend du temps ! En effet, elle est agent de sécurité incendie dans les cinémas après avoir travaillé au Futuroscope.

Son parcours, ses occupations pendant le confinements, ses objectifs, elle a eu le plaisir de confier !

Salut Manon, peut-tu nous parler de toi ?

“Je m’appelle Manon Zanchettin, j’ai 20 ans, dans la vie je suis agent de sécurité incendie dans les cinémas de Buxerolles et de Fontaine le Comte, je travaille toute la semaine avec un jour de repos dans la semaine et un week-end par mois, et avant j’ai travaillé au parc du Futuroscope et à côté de ça, je fais du basket depuis 13 ans.

Parles-nous justement de ton parcours dans le basket ?

“J’ai commencé à Val Vert du Clain, parce que c’était pas loin de chez moi et donc plus pratique pour mes parents de m’y emmener, ensuite j’ai fait un an à Châtellerault, et là ça fait cinq ans que je suis à l’Asptt.”

Qu’est-ce qui t’a poussé à faire ce sport là ?

Avant quand j’étais plus petite, je voulais faire de l’équitation, sauf que ça coûte vraiment cher,  j’ai été à la journée des forums des associations sur les sports et j’ai vu qu’il y avait du basket, et je me suis dis que c’était un bon moyen de se dépenser, j’ai essayé, j’ai commencé puis je n’ai jamais arrêté.”

Tu as commencé à Val Vert, puis tu es passée par Châtellerault, avant donc d’aller à l’Asptt. Pourquoi avoir quitté Châtellerault pour l’Asptt ?

“Je n’ai pas réellement quitté Châtellerault, j’étais prêtée,quand j’étais à Châtellerault, j’étais encore à Val Vert mais je jouais à Châtellerault car il n’y avait pas d’équipe puis par la suite l’entraîneur de Châtellerault est venu à l’Asptt avec une ancienne joueuse de son club et comme avec cette joueuse, on se connait depuis toute petite, elle m’a demandé si je voulais faire un entraînement avec eux, ce que j’ai fait et depuis je n’ai jamais quitté le club de l’Asptt.”

Quel bilan fais-tu de toutes ses années à l’Asptt ?

C’est un bon club, il y a beaucoup d’équipes qui évoluent bien avec de bons coachs, des saisons plus ou moins équilibrées, des saisons où l’on a terminé dernières, et des saisons où l’on a terminé premières, c’était aléatoire.”

je suis plus là pour faire souffler les cadres et aider mon équipe comme je le peux…

Quel était/ est ton rôle ?

J’étais aillière, après à savoir que je ne suis pas une joueuse majeure, il y a des joueuses de l’équipes qui sont plus importantes comme Naelle.C ou d’autres. Après, c’est sur que j’ai du temps de jeu pendant les matchs mais je suis plus là pour faire souffler les cadres et aider mon équipe comme je le peux.”

Manon, si l’on parle maintenant du confinement, comment cela s’est passée pour toi ?

De mon côté, j’étais confinée chez mes parents à St-Georges, c’était un peu dur car tu ne pouvais pas sortir, n’y voir les amis, tu faisais des WhatsApp avec ta famille pour les voir, après j’ai la chance d’avoir un jardin donc je pouvais quand même sortir car la plupart du temps il a fait beau, je pouvais sortir, j’ai fait du jardinage avec mon père, on a fait du rangement, du vide grenier, de la cuisine, c’était bien !”

Est-ce que le fait de ne pas t’entraîner dans le gymnase, de ne pas faire les matchs, t’a manqué ?

Oui, ça m’a manqué et ça me manquait déjà avant car lorsque j’ai commencé à travailler en février, sachant que je travaille le soir, je ne pouvais plus y aller, ça faisait deux mois quasiment que j’allais plus aux entraînements donc oui, mais ça me manquait déjà.”

As-tu un objectif aujourd’hui dans le basket ?

Un objectif personnel, pas forcément, après l’objectif de l’équipe, sachant que l’on était en région, ça serait de se maintenir en région l’année prochaine mais avec la situation actuelle c’est un peu compliqué de répondre, mais oui, ça serait de se maintenir en région.”

On a parlé du confinement, on va parler de la décision de la Fédération d’avoir arrêter les compétitions, quel est ton regard par rapport à cela ?

“Cela déçoit forcément car on a envie de jouer mais après c’est normal d’avoir pris cette décision, cela fait des rassemblements de personnes, et donc de potentiels transmissions du virus. Pour moi, oui c’est une bonne décision, il faut penser à la santé avant de penser au basket.”

Avec ton travail prenant, tu l’as dit, tu es agent de sécurité incendie dans les cinémas, penses-tu continuer le basket l’année prochaine ?

“J’espère pouvoir le continuer, après comme je travaille que le soir, je ne pourrais pas être forcément aux entraînements, il faut que je réfléchisse encore mais j’espère fortement continuer et à l’Asptt.”

Pour finir Manon, une dédicace à faire passer ?

Oui, dédicace à mon club de l’Asptt !”

Un grand Merci à Manon.Z pour cette interview !

Tu aimes les actualités de 5by5.fr ? A partir de 1€ seulement, tu peux nous soutenir sur Tipeee !
Cela nous permet de payer les frais (site, trajets, places, …), de retirer les pubs sur le site et de rémunérer les auteurs.

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !