Lucille Thibaudeault : « Une grande fierté pour moi d’avoir intégré l’équipe de France féminine… »

5 mars 2021

Partagez cette actu !

Lucille Thibaudeault, 25 ans, grande sportive depuis toute petite a commencé par le patinage artistique avant de faire face à une chute qui a paralysé sa jambe gauche et d’ensuite, de découvrir le Handibasket et de progresser dans cette discipline pour aujourd’hui, faire partie de l’équipe de France, et à côté, est gérante d’entreprise ! Son parcours, ses exploits, ses objectifs, la jeune maman, d’une petite fille de trois ans, a eu le plaisir de se confier à 5by5.fr !

Salut Lucille, peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?

« Je m’appelle Lucille Thibaudeault, j’ai 25 ans, j’ai une petite fille de trois ans et mariée dans quelques mois. J’habite à côté de Niort (79). Grande sportive depuis toute petite, j’ai commencé par le patinage artistique mais suite à une chute qui m’a paralysé la jambe gauche, j’ai découvert le Handibasket. J’ai commencé avec l’équipe de Niort (l’ASN Basket), aujourd’hui licenciée au CTH Lannion (en Bretagne), j’ai intégré depuis deux ans l’équipe de France A féminine de basket fauteuil . »

Quel bilan fais tu de ton parcours ?

« Un parcours sportif avec beaucoup de compétitions et de challenges. Le changement de sport a été dur mais tellement enrichissant. J’espère que le parcours avec l’équipe de France va durer encore quelques années ! »

Tu viens de participer au stage basket fauteuil handisport avec l’équipe de France, expliques-nous le principe de cette compétition, une fierté de faire partie de ce groupe ? Pourquoi ?

« Oui, une grande fierté pour moi d’avoir intégré l’équipe de France féminine depuis maintenant deux ans. J’aime le sport, j’aime la compétition et l’équipe de France regroupe toutes les valeurs qui m’anime au quotidien (l’esprit d’équipe, la volonté, le dépassement de soi, l’engagement,…) Les stages avec l’équipe de France sont toujours des moments très appréciable pour retrouver les filles et pouvoir discuter évidemment mais surtout pour se confronter à elles et pouvoir jouer et s’entraîner ensemble. »

Vu le contexte et la situation, y-a t’il eu des changements dans les entraînements en général ? Est-ce que cela a t’il était plus dur que d’habitude ?

« Nous avons presque tout arrêter les entraînements de basket dans nos clubs, mais l’entraînement physique est resté intense grâce au préparateur physique de l’équipe de France qui toutes les semaines nous envoie des programmes à effectuer et nous sommes suivies tous les mois sur nos performances et points à améliorer. Mais les entraînements sur le fauteuil ont été compliqué, surtout pour nos mains… Plusieurs mois d’arrêt sont compliqués à oublier en une semaine mais l’envie de rejouer nous a fait oublier les douleurs. »

Lucille, si l’on revient sur ton parcours dans cette discipline, tu as déjà remporté une médaille ! Bravo à toi ! Que retiens-tu de cet exploit ?

« Nous sommes arrivées 3ème au championnat d’Europe avec l’équipe de France Féminine U24 à cette époque. C’était pour moi la première compétition en équipe de France, un souvenir inoubliable avec une équipe incroyable. Cette compétition m’a conforté dans mon envie de continuer et de voir encore plus loin et plus grand…« 

Tu viens de parler de ce stage que tu viens de faire qui avait pour but de préparer les bleues à la prochaine compétition l’été prochain, un mot sur cette compétition et sur les ambitions de l’équipe de France ?

« Effectivement, nous allons normalement disputer les championnats d’Europe B cet été si les conditions sanitaires le veulent bien. Lors du dernier championnat d’Europe en Allemagne en 2019, nous avions terminé avant dernières, ce qui a eu pour conséquence de descendre d’une division. C’est pourquoi la compétition que nous préparons est très importante car nous devons terminer premières pour pouvoir réintégrer « l’élite » à savoir le championnat d’Europe A qui celui-ci sera qualificatif pour les mondiaux à Dubaï. »

Comment as-tu vécu le changement de coach ? Et comment as-tu pu t’adapter ?

Le nouveau coach de l’équipe de France est l’ancien coach adjoint donc je le connaissait déjà. Et le nouveau coach adjoint de l’équipe est le coach de mon équipe de basket en club. Autant dire que pour moi qu’il n’y a pas eu besoin d’adaptation, ce qui est plutôt une bonne chose. »

Quels sont tes objectifs à court et long terme ?

« Mon objectif à court terme est de réussir à gérer ma vie professionnelle, personnelle et sportive. Ce qui n’est pas une mince affaire mais je vais tout mettre en œuvre pour que cela fonctionne. Mon objectif à long terme est en 2024, ce serait de participer aux Jeux Paralympiques de Paris en 2024. »

Justement, que fais-tu à côté ?

« Je suis gérante d’une entreprise. C’est très important pour moi car beaucoup de gens pensent que je suis joueuse professionnelle. Alors que pas du tout, les sportifs Handisport ne sont pas professionnels donc pas rémunéré, il faut donc travailler à côté… C’est une information très importante ! »

Un grand Bravo et grand Merci à Lucille pour l’interview !

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs !

Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant. Vous trouverez également des tasses et autres goodies. Tout est personnalisable !

C’est facile de soutenir 5by5.fr !

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !