Le camp d’été du PB86 : « Un moment d’échange et de convivialité… »

Après son titre de champion avec les filles de la Rochelle, Christophe Pontcharraud salarié de la ligue régionale Poitou-Charchristopheentes vient d’effectuer quelques jours en tant que coach lors des camps d’été du PB86. Pour 5by5.fr, il s’est confié sur cette saison et nous parle de son rôle au côté de ses jeunes basketteurs. Interview exclusive

Christophe, présentes-toi en quelques lignes ?

« Je m’appelle Christophe Pontcharraud, j’ai 42 ans, je suis cadre technique de la ligue Fédérale de basket du Poitou-Charentes, je suis le responsable du pôle espoir féminin , et parallèlement j’entraîne une équipe en championnat de France en nationale 2. »

C’est ton métier à part entière de t’occuper de tout cela ?

 » Oui, je suis salarié de la ligue régionale Poitou-Charentes, c’est donc entièrement mon métier oui. »

Quel est ton parcours pour arriver jusque là ?

« J’ai un cursus un peu atypique parce que j’ai travaillé dans le domaine privé qui n’avait rien à voir, j’ai passé tous mes diplômes d’entraîneur, et à un moment donné j’ai eu l’occasion de vivre de ma passion , j’ai d’abord été salarié du Stade Poitevin où j’ai coaché les filles du stade en Cadettes France, Minimes France en championnat de France en nationale 2, et nationale 1 ensuite j’ai été cadre technique au niveau de la région Poitou-Charentes, je m’occupe des sélections régionales et de toute la détection chez les jeunes joueuses et maintenant je suis à la Rochelle en nationale 2 où nous avons été champion pour monter en nationale 1. »

Justement tu parles de ce titre de champion avec la Rochelle, que peut-tu nous dire là-dessus ? c’est une fierté ?13319799_1044635212284013_2473817299982895437_n-610x400

« Oui forcément c’est une fierté, maintenant ça ne reste qu’un titre de champion nationale 2 ce n est pas un aboutissement parce qu’on a vécu une belle saison. Au delà d’être champion, nous avons terminé premier du championnat avant de faire les playoffs où à l’issue des playoffs nous avons terminé deuxième puis on est passé en demi-finale puis en finale pour aller au bout, et à côté de ça on a échoué en demi-finale de la Coupe de France donc effectivement c’était une belle saison. »

Qu’est-ce qui a fait que vous avez remporté ce titre ? Y-a t-il eu un tournant ?

 » Je pense à la détermination du groupe parce que les filles étaient motivées sur un objectif commun, je pense que l’on avait pas du tout la meilleure équipe de toutes celles de nationale 2 confondues, simplement on avait des valeurs, de la détermination, on s’est mis au travail, je pense que l’échec en demi-finale de Coupe de France nous a fait du bien parce qu’on a été devant pendant 39 minutes et on a échoué aux portes de Bercy dans la dernière minute et cela je pense que ça a été un échec un mois et demi avant les playoffs car ça nous a permis de nous recentrer et d’atteindre notre objectif. »

Tu viens de participer en juillet au camp du PB86 en tant que coach, qu’est-ce qui te plaît ?

«  » Mon métier c’est être formateur donc voir les jeunes évoluer et grandir c’est forcément lié à mon travail donc c’est la première chose que je peux dire, après effectivement passer du temps avec eux et de les voir progresser et plein de dynamisme ça fait plaisir, et puis il y a aussi le côté convivial car c’est vrai que ça a un côté très sympathique. Cela permet de se voir sous une forme plus détendue avec les coachs que l’on ne voit pas forcément tout au long de la saison alliant le travail et l’amusement. »

christophe campsQuelle est la différence entre être coach à La Rochelle et au camp du PB86 pour toi ?

 » Il y a une exigence qui est moins importante, l’âge n’est pas non plus le même, le niveau est très hétérogène, il y a des jeunes qui s’entraînent 2, 3 fois dans la semaine, qui sont des joueurs de niveau région, d’autres qui sont des débutants voir pour certains qui ne sont pas licenciés dans un club donc il faut s’adapter en fonction des exigences de chacun mais c’est un moment sympathique car c’est un moment d’échanges et de convivialité. »

Cela fait la troisième fois que tu y participes, comment es-tu devenu coach au sein du camp PB86 ?

« On m’a contacté il y a trois ans pour la première fois, il me semble c’était Mathieu Mousserion à l’époque, il m’a demandé si j’étais disponible, avec mon collègue Gwen Pestel on avait organisé des camps d’été au niveau du comité de la Vienne avant que les camps du PB existent et les camps du PB ont pris le relais donc naturellement on a fait appel à mes services et dès que je peux, j’essaie de donner quelques jours de mon temps pour filer un coup de main. En général de ces camps du PB, j’en retiens que revenir à la base c’est important, j’ai l’habitude d’entraîner des joueuses qui s’entraînent tous les jours à la Rochelle, j’ai l’habitude de coacher des joueurs de pôles et donc peu l’habitude d’entraîner des jeunes joueurs qui s’entraînent que 2 à 3 fois par semaine, cela me permet de me remettre en cause, d’adapter mon travail en fonction de chaque catégorie et de chaque personnalité, puis le côté convivial où l’on passe des bons moments comme lors de la journée au Futuroscope ou bien de l’après-midi à la piscine. »

Nous te souhaitons le meilleur pour la suite en te félicitant pour le titre de champion !

Propos recueillis par 5by5.fr (Mallory) le 22/07/2016

 

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !
x

A lire ensuite

Le PB86 commencera sa saison de ProB à domicile face à Lille !

Après un exercice 2017-2018 assez difficile pour les poitevins, le championnat de ProB 2018-2019 reprendra ...

Le jeune Sékou Doumbouya rejoint officiellement le CSP Limoges ! « Bonjour Limoges, Merci Poitiers… »

Après deux belles saisons sous les couleurs du PB86, le jeune Sékou Doumbouya vient de ...