Laura Lhuillier : “J’aimerai être dans le groupe pour cette finale car jouer à Bercy, c’est vraiment un rêve qui n’est pas donné à tout le monde…”

22 avril 2019

Partagez cette actu !

Laura Lhuillier,18 ans, est la plus jeune de l’équipe pros des Flammes Carolo Basket qui dispute actuellement les playoffs de la Ligue Féminine et espère se qualifier face à la Roche Vendée basket. Jeune joueuse courageuse qui a arrêté les études une année pour pouvoir se donner à temps plein dans les entraînements pros et pouvoir progresser. “Je pense qu’il faut en passer par là quand on sait ce que l’on veux…nous a t-elle confiée dans une interview. A trois semaines également de la finale de son équipe en Coupe de France face à Bourges, elle fait le point et s’exprime sur sa situation et ses objectifs.

Salut Laura, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

“Je m’appelle Laura Lhuillier , j’ai 18 ans et je joue aux Flammes Carolo basket.”

Quel est ton parcours pour le moment ?

“J’ai commencé le basket grâce à ma famille car tout le monde est à fond dedans ! Donc à l’âge de 7 ans, je me suis inscrite dans le club de Viry Châtillon dans le 91. En benjamine deuxième année, je suis partie à Orly dans le 94 pour jouer en région avant l’année d’après de jouer en minimes France puis ensuite l’année suivante d’être  surclassée en cadettes France avec un an d’avance. Durant ces années, j’ai participé à de nombreux tournois de sélection départementale mais aussi régionale puis j’ai obtenu deux titres de championne de France. En 2015 ,je suis entrée dans le centre de formation des Flammes Carolo à Charleville pour ma vraie première année cadette. C’est aujourd’hui ma 4ème année dans ce club et j’évolue avec les espoirs en N2 ainsi qu’avec les pros en ligue féminine.”

Quel bilan fais-tu de ce parcours ?

“Je dirais que mon parcours a été assez compliqué. C’est à dire qu’au début tout est allé très vite et qu’ensuite avec les blessures et les difficultés, tout devient beaucoup plus dur rapidement car le monde du sport est rempli de sacrifices. J’ai appris qu’il faut toujours faire plus et surtout être très forte mentalement et même si c’est dur, même si l’on trouve que certaines choses sont injustes, il ne faut pas se dire que c’est terminé , au contraire, il faut prouver et montrer ce que l’on est vraiment capable de faire et ça peut prendre beaucoup de temps. Alors pour tout ça, je pense que mon parcours pour le moment est positif car cela a forgé mon caractère.”

Aujourd’hui, où en es-tu exactement ?

“Aujourd’hui , je joue aux flammes Carolo au niveau N2 dans la catégorie espoir et j’évolue également dans l’équipe professionnelle. Sur un plan personnel, je dirai que c’était une saison compliquée pour moi. J’ai du arrêter les études une année pour pouvoir me donner à temps plein dans les entraînements pros mais je pense qu’il faut passer par là quand on sait ce que l’on veux. Mais tout ça a été bénéfique pour moi , m’entraîner avec l’équipe professionnelle tout au long de l’année m’a beaucoup appris aussi bien sur le terrain que mentalement ainsi que sur ma manière de me placer, de défendre sur le terrain. Mon QI basket a progressé et c’est important. Ce qui est sur, c’est que ça aura été une bonne expérience pour les années futures. Sur le plan collectif , nous sommes en finale four espoir du groupe A où les finales se disputeront le 27 avril à Bourges. Et les pros disputent les playoffs actuellement contre la Roche Vendée et une finale de Coupe de France à Bercy contre Bourges.”

Cela fait deux ans consécutifs que les Flammes disputent cette finale à Bercy et je pense que ces deux ans étaient aussi de la découverte

Laura, tu viens de l’évoquer, ton équipe va disputer la finale de coupe de France en mai prochain face à Bourges pour la revanche de l’année dernière, qu’est-ce qui peut faire la différence selon toi pour ton équipe ?

“Cela fait deux ans consécutifs que les Flammes disputent cette finale à Bercy et je pense que ces deux ans étaient aussi de la découverte, une prise d’expérience pour l’équipe et maintenant on sait à quoi s’attendre contre cette équipe de Bourges. L’équipe a maintenant des repères qu’elles n’avaient pas forcément avant. Et surtout comme tu l’as dit, c’est une revanche , tout le monde a cette rage de vaincre. On attend toutes ce match avec impatience.”

Sur un plan personnel, j’imagine que ton objectif d’aujourd’hui est d’être dans le groupe pour cette finale ? 

“Oui, j’aimerai être dans le groupe pour cette finale car tout d’abord jouer à Bercy, c’est vraiment un rêve qui n’est pas donné à tout le monde, être sur le terrain rien qu’à l’échauffement avec tout le public, je trouve ça magique vraiment. Puis même si je ne rentrerai peut-être pas sur le terrain, ça me fera un énorme souvenir et de l’expérience pour plus tard.”

Quel est ton rôle dans le groupe ? sur le terrain et dans le vestiaire ?

“Mon rôle est avant tout d’être une partenaire d’entraînement, d’amener des rotations à mon poste de jeu et de profiter des quelques minutes passées sur le terrain en faisant le mieux que je peux. Je n’ai pas de rôle précis si ce n’est de défendre fort et donner le maximum. J’apprends et j’aurais un rôle à jouer un jour, il faut savoir attendre. En dehors, ce serait de porter l’équipe rien qu’avec des regards, des encouragements, des sourires.”

Dans le groupe pros, tu es la plus jeune, que t’apporte les joueuses les plus expérimentées ?

“Oui, en effet étant la plus jeune, certaines joueuses plus âgées m’apportent beaucoup grâce à leur expérience en me donnant des conseils et en m’encourageant. Leur expérience et leur maturité me montrent le chemin que j’ai encore à parcourir pour arriver à leur niveau. J’ai découvert le professionnalisme, la façon de vivre des sportives de haut niveau.”

Gagner cette finale est l’ambition de l’équipe ?

“Bien sur ! L’équipe est vraiment déterminée à gagner cette finale. On travaille pour d’ailleurs. C’est une vraie revanche que tout le monde attend. Sans oublier l’ambition d’aller le plus loin possible dans les playoffs !”

Pour finir, as-tu des dédicaces à faire ?

Oui , je voudrais remercier mes parents ainsi que ma famille. Également ma meilleure amie, Naomi Barnwell qui est toujours là pour moi ainsi que Géraldine Robert qui a été mon repère tout au long de cette année.”

Un très grand Merci à Laura pour cet interview ! Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux de 5by5.fr !

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs !

Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant. Vous trouverez également des tasses et autres goodies. Tout est personnalisable !

C’est facile de soutenir 5by5.fr !

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !