Basket régionalLa Vienne

Julien Prigent : “Oui, les play-offs sont atteignables bien entendu, et c’est clairement l’objectif !…”

De retour aux commandes du Stade Poitevin Volley-beach, Brice Donat épaulé dorénavant par un adjoint et un kiné à l’extérieur, et son équipe poitevine espèrent se qualifier pour les play-offs lors de la seconde partie du championnat. Cela commencera dés samedi 18 janvier avec la réception de Paris, déjà un match important pour les coéquipiers de Julien Prigent, 24 ans, qui lui est arrivé à Poitiers la saison passée et qui s’est justement confié sur cette première partie de saison du SPVB et qui nous parle également de ses objectifs personnels !

Photo : mickael Pichon

Salut Julien, peut-tu te présenter en quelques lignes ?

“Bonjour, moi c’est Julien Prigent , 24 ans, joueur professionnel au Stade Poitevin au poste de passeur, pour la 2ème année. J’ai commencé le volley à 12 ans en arrivant dans le sud pour vivre chez mon père.”

Pourquoi avoir choisi ce sport là et quel a été ton parcours par la suite ?

“Je connaissais déjà un peu ce sport car mes deux parents étaient volleyeurs à différents niveaux donc ça a été facile de savoir que je voulais en faire même si j’ai fait beaucoup d autres sports. J’étais au club de Nîmes. Au lycée je suis parti 2 ans à Mende dans un centre pour le volley. J’y ai effectué ma seconde et ma première. Ensuite je suis parti au pôle espoir à Montpellier. Puis centre de formation de Sète pendant 2 ans puis 1 an à Avignon,  2 ans à Narbonne et là, c’est ma 2ème année à Poitiers.”

Aujourd’hui, début 2020, où joues-tu exactement ? Equipe pros et espoir du SPVB ? Comment te sens-tu dans le groupe, mentalement , physiquement ?

Je suis joueur professionnel à Poitiers, je joue donc qu’avec l’équipe professionnelle. Je me sens bien, on a un bon groupe. Sérieux mais qui bosse bien. Physiquement et mentalement je me sens bien aussi. Pour moi le plus dur mentalement, c’est la météo de Poitiers (lol)”

A seulement 24 ans, tu fais parti des éléments importants d’une équipe comme le SPVB, une fierté pour toi ? Comment le vis-tu ? Que représente ce club pour toi ?

“Bien-sûr que c’est une fierté. Et en même temps, c’est ce à quoi chaque joueur aspire. On bosse tous à fond pour faire parti des éléments importants d”une équipe. Ce club est pour moi une référence en France, de part son passé, son histoire, son gymnase. Quand on dit Poitiers, on y associe forcément le volley ! C est un très bon club, avec beaucoup de supporters et de bénévoles. Et je suis très content de faire parti de celui ci !”

J’ai eu la proposition de Poitiers, et je n’ai pas hésité….

Julien, de Narbonne à Poitiers, pourquoi être venu à Poitiers justement ?

“Je suis arrivé à Poitiers pour la saison 2018-2019. A Narbonne, j’étais en fin de contrat tout simplement. J’étais aspirant professionnel. Et après 23 ans tu ne peux plus avoir ce statut. Mes deux années à Narbonne ont été de bonnes années. J’ai signé avec un agent. J’ai eu la proposition de Poitiers, et je n’ai pas hésité. Avoir la possibilité de venir dans un club professionnel comme celui ci pour moi qui était encore aspirant était une très bonne opportunité.”

Photo : Mickael Pichon

Si l’on parle des résultats actuels du club poitevin, quels regards en portes-tu ? Quel bilan pourrais-tu faire pour l’instant ? Négatif, positif,pourquoi ?

“C’est compliqué de dire juste positif ou juste négatif. Quand tu prends les différents éléments de notre début de saison, c’est compliqué. L’absence de Brice.B, notre coach, les différents problèmes de Visa etc. Les blessures pour certains. On a tous essayé de faire au mieux sur cette première partie de saison, Des coachs aux joueurs, j’ en suis persuadé.”

L’absence de Brice.D (malade) a t-elle eu un impact selon toi sur les résultats du club, pourquoi ?

“Peut-être que oui, peut-être que non. C’est difficile à dire. On ne sait pas. Le passé, c’est le passé, comme j’ai dit, on a tous essayé de faire au mieux. Le plus important c’est le futur. On va reprendre et travailler sérieusement pour que la deuxième partie de saison soit la meilleure possible !”

“Malgré une défaite mercredi à Toulouse, le SPVB reste sur une victoire 3-0 à domicile contre Sète, j’imagine qu’elle a du faire un bien fou à l’équipe ?

“Oui, elle a fait du bien. Nous avions finit la première partie de saison avant la trêve sur une victoire chez nous 3-0 et c’était important. Maintenant, victoire référence, non. Il y a encore beaucoup de choses à améliorer dans notre équipe pour la deuxième partie de saison. Mais je suis confiant, on a une équipe qui a du potentiel. Les choses vont se mettre en place petit à petit.”

Quelle est l’ambition du SPVB ? Les playoffs, objectif atteignable selon toi ?

Oui, les play-offs sont atteignables bien entendu, et c’est clairement l’objectif ! Il reste encore beaucoup de matchs. On a effectué qu’une seule partie de saison. Le classement est serré. On va tout faire pour y être. Il y a aussi un final 4 qui nous attend. C’est aussi une échéance importante à ne pas oublier !”

Si l’on parle de tes objectifs personnels, quels sont-ils ?

Pour cette année, mes objectifs sont de continuer à bosser à fond pour être le meilleur possible lorsque j’ai du temps de jeu et pouvoir apporter un maximum à l’équipe. Sur du long terme, j’espère un jour être tout simplement titulaire. On verra si j’en ai l’opportunité.”

Un grand Merci à la direction du SPVB ainsi qu’à Julien.P pour cette interview !

Samedi 18 janvier : Poitiers – Paris 19h30 !

Photos : Mickael Pichon

 

Étiquettes
Afficher la suite

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !

Articles en relation

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer