Fabrice : « J’ai décidé de jouer le rôle de mascotte au retour de l’Euro basket… »

Déjà interviewé en 2016 en tant que grand supporter de Denain, Fabrice revient sur son passage en tant que mascotte de Denain Voltaire où il a apprécié le contact avec les supporters et les joueurs. Retour sur son expérience en tant que Mascotte, un reportage 5by5.fr

Bonjour Fabrice, présentes-toi, qui es-tu ?

« Bonjour à vous tous, je me prénomme Fabrice, j’ai 42 ans, je suis de Douai, ville situé à 15 kilomètres de Denain.

Quel a été ton parcours ?

« Mon parcours, jeune j’ai joué au foot, puis je suis entré dans la vie active, je suis fonctionnaire de police, au basket je suis supporter de Denain. »

Justement, pourquoi supportes-tu cette équipe ?

« Je suis allé dans cette salle un peu par hasard, en effet je voulais voir un match de basket pro et Denain était le plus proche de mon domicile. Ce que j’ai apprécié dans cette salle c’est l’esprit, ça respire le basket. A travers le sport on y trouve des valeurs humaines. De cette première saison passée, j’ai pu garder contact avec certains joueurs dont certains prennent souvent un peu de temps quand on se croise pour échanger des souvenirs. Ce phénomène se reproduit cette saison avec certains anciens de Denain. C’est pour moi une fierté. Après avoir fait bénévole pour l’Euro-Basket au mois de Septembre 2015 à Lille où j’ai eu la chance de faire la connaissance d’une personne présente pour faire la mascotte de l’euro qui à travers les échanges m’a donné l’envie de faire mascotte à mon tour. De retour dans mon club le président du groupe des supporters également présent sur l’événement de l’euro a acquis une tenue de mascotte que j’ai accepté volontiers de porter chaque jour de match. »

Fabrice, au basket tu as eu le rôle de mascotte à Denain, peut-tu nous en dire plus à ce sujet ?

« J’ai décidé de jouer le rôle de mascotte au retour de l’euro basket qui s’est déroulé en Janvier 2015 à Lille et où j’ai eu la chance de participer comme bénévole. C’est Sébastien, le président des supporters de Denain qui a eu l’idée de lancer la mascotte et je l’ai suivi car le projet me semblait plus que sympa ! J’ai pris mon rôle à cœur et je me suis investi et impliqué dans ce rôle. Malheureusement je me suis trop souvent senti seul, car peu de conseils de la part du groupe de supporters et du club. »

Quel était réellement ton rôle ?

« Mon rôle était de lier le public au match, de créer une fusion entre tous les acteurs d’un match. De démonter par la gestuel que le respect est la règle d’or. »

Qu’est-ce qui t’as plus dans ce rôle ?

« Le plaisir que j’ai eu à faire cela c’est que j’ai eu l’impression d’être un élément qui a assuré un lien entre les joueurs et le public. Si aujourd’hui nombreux sont les gens qui me félicitent, les joueurs me félicitent également. »

Que retiens-tu de cette expérience ?

« Je retiens de cette expérience énormément de choses, mais la plus forte c’est la complicité que tu peux avoir avec certains joueurs ! Aujourd’hui, je vais régulièrement voir les matchs et je savoure le spectacle. Le club de Denain est un club convivial, on s’y sent bien, les bénévoles du club qui se livrent à la tache à chaque match sont très accueillants, les supporters, le public, l’ambiance, Ce n’est que du bonheur. »

Quel joueur t’as le plus marqué ?

« Le joueur qui m’a le plus marqué, trop dur à répondre ! Moi je tiens particulièrement à féliciter le « speaker » de Denain, Nico, c’est simple il est très fort ! Et je ne te cache pas que j’ai hâte de voir le speaker de Poitiers en action ( Fabrice également ), j’ai eu la chance de faire sa connaissance à l’euro Basket et lui comme moi vivons le basket de la même façon. C’est un plaisir d’échanger régulièrement avec lui notre visions des matchs. »

 

5by5.fr

 

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

A lire ensuite

Léo Dujardin : « Cette finale à Paris, ça restera un très bon moment malgré cette défaite… »

Finaliste de la Coupe de France avec l’Hermine de Nantes, Léo Dujardin revient sur son ...

Kenza Salgues : « Mondeville c’est le club parfait, je ne pouvais pas refuser cette importante opportunité… »

Kenza Salgues, née le 18 mai 2000 (1,75m), du club de Lattes-Montpellier (Hérault), rejoindra l’USO ...