Eric Girard : « Un bilan fabuleux et irrationnel pour un petit village de 10 000 habitants… »

Si le Portel progresse si bien depuis plusieurs années, Eric Girard coach de l’ESSM en est pour quelque chose ! Effectivement, un coach, bien plus qu’un simple coach qui se bat tous les jours contre le cancer des cordes vocales et qui cette année encore a prouver ses qualités en emmenant son équipe vers les sommets. Retour avec lui sur son parcours, sur sa maladie et sur l’objectif du club. Interview 5by5.fr

Bonjour Eric, Pouvez-vous nous rappelez votre parcours dans le basket en tant qu’entraîneur ? 

« J’ai débuté en 1992 pendant 4 ans comme responsable du CDF de Cholet basket et assistant de Laurent Buffard à Cholet basket puis Jean Galle.Une formation pour moi exceptionnelle avec deux personnages du basket Français. Ensuite Jean Galle m’a donné les clés de l’équipe pros en 96-97. Ceci pendant 5 saisons. Puis je suis parti au Havre en Pro A en 2001-2002 pendants deux saisons et demi. En 2004-2005, j’arrive à la Sig Strasbourg pendant 4 saisons où nous avons remporté le 1er titre de l’histoire du club, moment incroyable…De là, je fais un petit break et reprends le CSP en Pro B en cours de saison 2009 pour être licencié malgré la montée tant attendue en février 2011…Je découvre mon cancer quelque temps après et me soigne sur Limoges dans la discrétion la plus totale puisque ni ma mère ni ma fille n’étaient au courant…Après de longs mois de soins et de radiothérapie, on me donne l’autorisation de reprendre le coaching en mars 2012, chose que je fais immédiatement pour me relancer au Portel, en Pro B qui luttait pour son maintien…Et nous voici aujourd’hui en 2018, avec une finale de CDF, une montée en pro A, les PO en finissant 7ème pour notre première année en Pro A la saison dernière ! Et aujourd’hui, pour notre deuxième année en Pro A, sommes 9ème à égalité à un match de la 4ème place et luttons pour les PO de nouveau après avoir assuré le maintien 10 journées avant la fin du championnat et découvert l’Europe en faisant un 1/4 de finale après 14 victoires, un et trois défaites… »
Quel bilan en faites-vous ? 

« Difficile et long de faire le bilan de plus de 20 ans de coaching mais pour essayer de retenir quelques grands moments je dirais:

– La fierté d’avoir fait au moins une finale avec chaque club où je suis passé: 2 CDF gagnées à CB; une finale de Semaine de As au Havre (perdue); un titre de champion à la Sig qui reste toujours le seul à ce jour (mais qui devrait tomber cette année lol), deux finales perdues au CSP mais la montée tant attendue en Pro A; une finale de CDF contre Strasbourg (perdue) avec l’ESSM et une gagnée pour la montée en Pro A en PO de Pro B …

– D’avoir effectué à plus de 120 matchs en coupe d’Europe avec en point de mire deux participations à  l’Euroligue à Cholet et Strasbourg. 

– D’avoir côtoyé beaucoup de joueurs de talent et ou des hommes formidables.. Des staffs que je n’oublierai jamais qui ont contribué à nos réussites et quelques Présidents de grande valeur à l’image de mon Président actuel, Mr Yann Rivoal… »

Aujourd’hui, vous êtes depuis 4, 5 ans le coach du Portel, quelle progression pour ce club ! Quel regard portez-vous ? 

« Oui même 6 ans, le temps passe vite quand on prend du plaisir… Un bilan fabuleux et irrationnel pour un petit village de 10 000 habitants, un budget des plus bas en Pro A qui ne nous empêche pas de jouer les playoffs chaque saison et de nous qualifier en coupe d’Europe …

Des dirigeants qui m’ont toujours fait confiance malgré la récidive de mon cancer un an après mon arrivée et un public, le meilleur de Pro A et de Pro B qui connaît le basket et respecte son équipe… »

J’entraîne avec un système de haut parleur avec un micro …

Eric, vous avez malheureusement  le cancer des cordes vocales, comment vous battez-vous contre votre cancer quand on est coach en pro A ? 

« Après une récidive et une lourde opération (laryngectomie totale en 2012), je me suis adapté (nos joueurs, staff également) et j’entraîne avec un système de haut parleur avec un micro (comme j’ai toujours fait lors des conférences de management que je donne régulièrement), donc cela ne change pas grand chose pour moi… Et en match, le seul changement est que mon fidèle assistant Jacky Périgois, donne les consignes aux Temps mort après une concertation ensemble. Le reste, je le gère comme ci ne rien n’était… « 

Comment vous ou les médecins ont-ils découvert ce cancer ? 

« Suite à une extinction de voix qui durait, à Limoges en 2011, après mon licenciement… »

Quel message voulez-vous faire passer aujourd’hui ? Eric, vous avez également fait un livre, parlez-nous de ce livre que vous avez fait justement ?

« Je suis beaucoup sollicité par de nombreuses personnes connaissant la maladie (pour eux ou pour leurs proches). J’essaie juste de les encourager et leur dire que parfois, l’impossible arrive quand on y croit et s’adapte à la situation…Je rencontre beaucoup de monde et quand je peux donner un peu de mon expérience, de mon énergie, cela est avec plaisir…

Pierre Ballester (écrivain de renom) par le biais de son amie Liliane Trévisan (rubrique basket à l’Equipe) m’a contacté et voulut écrire un livre sur mon histoire, un coach sans voix, parlant avec une prothèse phonatoire, qui réussit depuis plusieurs années malgré cela… Je me demandais qui allait lire ce livre et  finalement, grâce au talent de Pierre, ce livre a été plutôt un beau et inattendu succès (« Je n’ai qu’une parole »  aux Editions La Martinière) et surtout une expérience sur « moi-même » formidable, merci Pierre… »

Sur un plan sportif, comment analysez-vous la saison de l’équipe ? 

« Elle est plutôt excellente pour l’instant : 1/4 de finale en coupe d’Europe (14 victoires, un nul sur 18 rencontres), un maintien acquis 10 journées avant la fin du championnat en Pro A et à l’heure où nous parlons, une possible qualification en PO… tout cela avec un budget des plus petits mais des joueurs, des hommes, de grandes valeurs et un staff compétent et solidaire… »

Quelle est l’ambition du Portel pour cette fin de saison ?

« Nous espérons décrocher les Playoffs une deuxième fois consécutive, battre le record de finir 7ème de la saison dernière sera difficile mais nous sommes actuellement à une victoire de la 4ème donc le rêve reste d’actualité… »

Quel joueur vous a le plus marqué durant votre carrière de coach, pourquoi ? 

« Oh la la, beaucoup… J’en citerai trois : Aymeric Jeanneau pour sa fidélité et son palmarès exceptionnel, de joueur espoir à l’Equipe De France, Ricardo Greer pour son charisme, sa polyvalence, arrivée inconnue et devenu star en France et je terminerai par la découverte de Chuck Eidson, joueur qui a été sans doute un des plus forts ayant évolué en France mais trop vite partis au Macabiv, Barcelone… »

Entretien réalisé par Mallory Boutet, responsable de 5by5

Photographe : Xavier Masson

 

 

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

A lire ensuite

Ahmed Doumbia : « Malgré cette défaite à Poitiers, nous ne pouvons plus nous cacher… ! On vise la montée… »

Passé par la N1 à Angers, Ahmed Doumbia joue cette saison sous les couleurs de ...

Les U15F du Stade Poitevin se relancent !

Après une défaite à la Rochelle la semaine dernière, les joueuses U15F (Nouvelle Aquitaine) du ...