Emilien Schmit : “J’essaie d’être assez explosif pour prendre de la vitesse et pouvoir finir au panier.”

4 juin 2019

La boutique 5by5.fr débarque !

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs 5by5.fr !
Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant.

Partagez cette actu !

Après de longues saisons à Cognac où il a appris le basket en tant que joueur mais aussi l’arbitrage, le voilà depuis presque un an dans le club de Al Mesnac où il s’apprête à jouer une finale ! En effet, après une saison très convaincante et une victoire en demi-finale face à Tulle, Emilien Schmit va jouer la Finale Playoff Nouvelle-Aquitaine contre l’Entente Sportive du Bruilhois ce samedi. Retour avec lui sur son parcours, sur ses performances, sur la saison de son équipe collectivement et sur cette finale, un événement important pour lui.

Salut Emilien, peux-tu nous parler de toi, de tes débuts ?

“Bonjour, je m’appelle Emilien Schmit, j’ai commencé le basket à l’âge de 6 ans dans le club de Cognac Charente Basket-Ball et maintenant je suis à Al Mesnac.”

Quel a été ton parcours par la suite ?

“Je suis resté à Cognac pendant 11 ans et ça a été une superbe expérience pour moi car je pouvais fréquenter de temps en temps les joueurs de la Nationale 2, c’était comme des idoles. De plus, Cognac m’a permis d’avoir une formation solide afin d’avoir des fondamentaux. De plus également, l’école d’arbitrage proposée par le club m’a permis de devenir arbitre officiel aujourd’hui. J’ai donc grandi pendant 11 ans avec la même équipe et ceci permet de créer de vrais liens.”

Aujourd’hui, où en es-tu ?

“Aujourd’hui, je joue dans le club de l’A.L Mesnac pour ma première année sénior. C’était très compliqué au début car je suis le seul joueur à avoir moins de 24 ans dans l’équipe. Cependant, le temps a fait que j’ai réussi à m’intégrer dans le groupe. Mon rôle a souvent changé tout au long de la saison. Au début, comme tous jeunes, j’ai appris sur le banc et j’ai travaillé aux entraînements ce qui n’allait pas. J’ai de plus en plus la confiance du coach et je le sens. Mon temps de jeu a augmenté au fur et à mesure de la saison. Maintenant, j’ai davantage de responsabilités sur ce qui concerne les contre-attaques car j’essaie d’être assez explosif pour prendre de la vitesse et pouvoir finir au panier.”

Comment juges-tu tes performances individuels ?

“D’un point de vue individuel, je pense que je dois améliorer mon impact offensivement. Je travaille ça depuis le début de la saison avec beaucoup de shooting à l’entraînement. Je vais travailler le jeu de un contre un cet été et on verra comment ça va se passer l’année prochaine.”

J’espère acquérir un bon niveau RM2 dans un premier temps.

Quel est ton objectif ?

“J’espère acquérir un bon niveau RM2 dans un premier temps. C’est-à-dire m’imposer comme un élément majeur d’une équipe. Après on verra, il faut garder la tête sur les épaules.”

Emilien, on va maintenant évoquer le collectif, une saison très correcte pour ton équipe, quel regard portes-tu sur cette saison, que peux-tu nous dire à propos des résultats ?

“Au tout début de la saison, c’était un peu compliqué car on avait un tout nouveau groupe, peu de joueurs avaient joué entre eux auparavant. En plus de ça, avec la chute du club de Cognac, quatre mutés sont arrivés de Cognac (dont moi) et ceci fut un problème tout au long de l’année car nous avons le droit de faire jouer seulement trois mutés sur le même match donc l’équipe n’a jamais pu être au complet. C’est en grande partie pour cela que nous avons eu notre première défaite lors de la première journée de championnat contre Angoulême. Cependant, plus l’année passait et plus nous avons senti une vraie cohésion d’équipe s’imposer dans le groupe, c’est pour cela que les objectifs du club ont clairement progressé durant la saison. Arriver à la mi-saison, nous avions compris que l’on avait les capacités pour pouvoir gagner cette RM2 et pouvoir vivre l’expérience de « playoffs/phases finales ». Nous sommes donc passés premier au classement du championnat tout en se qualifiant jusqu’en finale en Coupe Charente. Arriver au mois d’Avril, on sentait que l’équipe était fatigué et ceci nous a valu notre deuxième défaite contre la belle équipe de l’ASPTT Poitiers. Le coach (Mickaël Mouton) a donc décidé de refaire une préparation physique en vu des phases finales. Ce qui nous a fait énormément de bien car cette préparation a permis de donner un second souffle à l’équipe. Nous sommes donc tombés contre l’équipe de Tulle en demi-finale. Hors, pour la Coupe Charente, nous n’avons pas pu jouer la finale car elle était planifiée le même jour que le match retour contre Tulle ( 1er Juin ).”

Y-a t-il eu un match plus important, match particulier ou match déclic durant cette saison selon toi ? 

“Oui, la double confrontation contre Tulle pour la place en finale ! Le match allé contre Tulle a été assez particulier car nous n’étions pas habitués à jouer aussi loin mais en plus de ça, nous étions seulement sept à jouer contre dix. Après un premier quart temps compliqué, la force de notre collectif a pris le dessus et nous a permis de relever la tête dès le deuxième quart temps. Le match était serré toute la deuxième mi-temps jusqu’à ce que l’on prenne à peu près cinq points d’avance que l’on a réussi à garder jusqu’à la fin du match malgré la fatigue. Notre collectif nous a donc permis de nous imposer de quatre petits points car nous avons jamais douté de nos capacités à gagner ce match.

Quant au match retour, nous l’avions préparé de façon à ce que l’on ai dans la tête que le match allé n’aurait aucun impact sur le score final car quatre points, c’est peu. Le but était de se battre à fond sur tous les ballons car là encore, l’effectif était diminué. Cependant, on a joué à 200% pour les absents et ce fût une grosse motivation. Encore une fois, la première mi-temps a été compliqué, Tulle arrive à rattraper les 4 points d’écarts assez rapidement. On s’est dit dans le vestiaire que l’on avait rien à perdre et que le match était totalement prenable devant notre public en feu. On arrive alors à recoller au score dans le troisième quart-temps et on savait que notre adversaire était pénalisée par beaucoup de fautes. Grâce à notre adresse aux lancers francs, on réussi à prendre jusqu’à 12 points d’avance au quatrième quart-temps pour au final s’imposer 80-68 dans une ambiance plutôt folle.”

Vous êtes donc qualifiés pour la finale de Playoffs Nouvelle-Aquitaine contre l’Entente Sportive du Bruilhois ce samedi ! Bravo ! Comment réagis-tu à cela ?

“Nous avons appris ensuite que l’on allé jouer la finale contre l’équipe de Bruilhois (Entente Sportive du Bruilhois). On sait qu’il y a de la qualité en face et qu’il va falloir jouer à 120% pendant 40 minutes, faire le match de notre vie. Le match va se jouer dans la salle de Barbezieux et ceci va permettre à nos supporters de venir enflammer cette salle car ce n’est pas très loin de Mesnac, on aura besoin d’eux !”

Quelle peut-être la clé de ce match ?

“Je pense que ça va être notre collectif et la profondeur de notre banc. On a une équipe complète sur tous les postes de jeu et c’est une force qui peut nous permettre d’être à fond pendant 40 minutes.”

Finale Playoff Nouvelle-Aquitaine : Samedi 8 juin : AL Mesnac – Entente sportive Bruilhois à Barbezieux à 21h !

Tu aimes les actualités de 5by5.fr ? A partir de 1€ seulement, tu peux nous soutenir sur Tipeee !
Cela nous permet de payer les frais (site, trajets, places, …), de retirer les pubs sur le site et de rémunérer les auteurs.

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !