El-Farouk Mohamed Ali : « Je fais de la boxe mais je n’ai pas vraiment arrêté de jouer au basket… »

Ancien basketteur de l’Asptt et du Stade Poitevin, El-Farouk Mohamed Ali a choisi de se lancer dans un autre sport, la boxe mais pas n’importe laquelle et aujourd’hui, son ambition est tout simplement de gagner un championnat de France. Du basket à la Boxe, interview inédite 5by5.fr

Salut El-Farouk Mohamed Ali, présentes-toi en quelques mots ?

« Je m’appelle El-Farouk et nom de famille est Mohamed Ali, je fais actuellement  de la boxe mais auparavant j’ai fait du basket notamment à l’Asptt. »

Parles-nous de ton parcours dans le basket ?

« J’ai commencé le basket à l’âge de 15 ans à l’Asptt, en jouant en minime département. Après avoir fini premier, notre équipe de l’As est montée en région. Du coup comme je passais en cadet et que j’avais un bon niveau, j’ai décidé d’aller tenter ma chance dans un autre club plus grand. Cependant la dure réalité m’a rattrapé. J’ai intégré une équipe dans laquelle j’étais le plus jeune. J’ai très vite développé un manque de confiance et un sentiment d’infériorité que ce soit dans les entraînements ou les matchs. Moi qui avais l’habitude de jouer presque les 40 minutes lors des matchs, je me suis retrouvé avec 10 ou 12 minutes de temps de jeu. Et le peu de temps que je jouais, je me mettais énormément de pression et de stress. Et finalement l’année suivante, je suis retourné à l’Asptt, et là j’ai rencontré un nouveau coach et une nouvelle équipe. Hélas, là encore ce manque de confiance que j’avais développé au Stade Poitevin m’a suivi à l’Asptt. Et lors de ma dernière année, j’ai enchaîné blessure sur blessure notamment aux chevilles, j’étais pivot le plus souvent et malgré ma taille, j’avais une bonne détente et j’arrivais à défendre sur les grands. A la fin de l’année, j’ai pris la décision d’arrêter le basket en club car ce n’était plus devenu un plaisir parce que parfois j’allais aux entraînements avec la boule au ventre. De plus, j’avais un entraîneur assez sévère et exigeant, du coup je me suis mis à la boxe. »

Aujourd’hui tu as arrêter le basket pour faire de la boxe, pourquoi la boxe ?

« Je n’ai pas vraiment arrêté de jouer au basket, il m’arrive encore de le pratiquer dehors avec quelques amis. Cette envie de pratiquer les sports de combat, je l’avais depuis que je faisais du basket mais j’ai toujours mis le rêve de côté parce que ma mère ne voulait qu’aucun de ses enfants ne se mettent à pratiquer un sport violent. Du coup j’ai suivi la voix de tous mes cousins et de mon frère en jouant au basket. »

Qu’as-tu fais par la suite ?

« Vers mes 19, 20 ans je me suis mis à regarder l’UFC sur RTL9 tous les week-ends. Et cette envie de pratique les sports de combat m’est revenu. Et donc deux ans après avoir arrêté le basket, je me suis décidé à me relancer dans le sport à 21 ans mais cette fois-ci dans quelque chose qui pouvait me plaire. Et je me suis donc lancé en m’inscrivant au Stade Poitevin. »

Comment se sont passés tes débuts dans ce nouveau sport ?

« Les débuts n’ont pas été faciles !!! Après deux ans, j’ai arrêté, j’ai fait une année sabbatique puis en me rendant compte que cela me manqué, j’ai repris avec la ferme intention de me lancer dans les compétitions. J’ai donc commencé par des championnats départementaux, puis les championnats nationaux en terminant 3ème en -72kg au championnat de karaté-contact (comme du kick-boxing),  1er à la Coupe de France zone Nord de Full Contact et 3ème à la coupe de France zone Nord de karaté-Contact »

Quel est ton objectif ?

« Mon objectif dans la boxe serait de gagner un championnat de France. »

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

A lire ensuite

Le CEP Poitiers prend la direction de la DM2 !

Grâce à leur victoire hier soir à domicile face à Nouaillé, les joueurs du CEP ...

Lamine Kanté : « Aujourd’hui, je me donne à 200% pour Nantes et….. »

Après un passage de quelques mois en Nationale 1 à Saint-Quentin où il a apporté ...