Le reste de l'actu

Cloé Francqueville : “Mon objectif est que mon blog beauté/mode soit grand et qu’il soit reconnu….”

Née dans une famille de sportifs et actuellement serveuse dans un restaurant à Poitiers, Cloé Francqueville, 22 ans, enchaîne ses projets pour ne surtout pas regretter. La preuve, en peu de temps, elle a écrit un livre, un livre intitulé “Un dernier je t’aime “, tenter le concours de Miss Poitou-Charentes et plus récemment encore, créer un blog sur la beauté où son objectif, qu’elle ne cache pas, serait qu’il soit grand et reconnu. Pour 5by5, elle s’est livrée en exclusivité et nous parle de ses projets et de ses ambitions !

Salut Cloé, rappelles-nous un peu qui tu es, ton parcours ?

Je m’appelle Cloé Francqueville et j’ai 22 ans.Mon parcours est simple, je suis allée à l’école puis au collège où cela n’a pas toujours été facile et ensuite j’ai fait mes années lycée à Poitiers, au lycée Aliénor d’Aquitaine. Ces années là étaient très intenses dans notre développement personnel et professionnel. Après le bac, j’ai passé mes concours infirmiers que j’ai réussi. J’ai donc étudié à Angoulême pour être infirmière. Je n’ai pas continué après ma première année parce que je ne me sentais pas à l’aise dans ce métier. J’aime les sciences humaines et apprendre ce métier m’a beaucoup plus mais après les stages et après avoir beaucoup parlé avec ma tutrice de stage, une phrase m’a fait beaucoup réfléchir sur ce que je voulais vraiment. Elle m’a dit “ Tu es très douée, tu as une belle connaissance mais ce n’est pas tout ce que tu es. Tu n’es pas une infirmière tu es juste quelqu’un d’intelligent qui a une bonne pratique et de la connaissance mais cela ne te correspond pas.”J’ai beaucoup réfléchis après cette conversation et même si j’ai validé ce stage, j’ai effectivement compris que ce métier ne me correspondait pas en tant que personne. J’ai continué dans l’écriture et aujourd’hui j’ai ouvert mon blog sur internet.”

Lors de notre dernier entretien, tu avais notamment évoqué ton livre que tu avais écrit, où en es-tu par rapport à cela deux-trois ans après ?

Dernier entretien avec Cloé, à relire ici : https://www.5by5.fr/cloe-francqueville-mon-livre-sintitule-un-dernier-je-taime-car/

“Alors, lorsque j’ai évoqué mon premier roman, je n’avais pas encore intégré l’école d’infirmière. Aujourd’hui, trois ans après et après avoir eu un très belle expérience dans le monde médical, j’ai pris du recul. Je suis toujours aussi fière que ce roman est abouti à quelque chose mais j’ai grandi et mes projets seront plus mature, plus réfléchis et surtout je vais prendre le temps de les réaliser sans me précipiter pour que ce soit parfait. Nous sommes entrées dans une ère où tout doit être parfait pour être éligible. Aujourd’hui, trois ans après notre première interview, j’ai ouvert mon blog mode et beauté. C’est un blog qui me ressemble et j’adore écrire des articles donc c’est parfait ! J’ai toujours d’autres projets d’écriture de roman, cela n’a pas changé mais je me laisse le temps de bien écrire pour être sur de moi. Je ne veux pas écrire pour écrire. Si l’inspiration ne vient pas, je préfère prendre un peu de recul et ne rien écrire, plutôt que de faire n’importe quoi. L’écriture n’est pas la seule de mes passions. Pour pouvoir avoir un blog et créer de l’engouement autour, il faut aussi des photos et j’adore poser. La photo est indispensable dans ce milieu là, notamment dans la beauté. C’est quelque chose qui nous permet d’illustrer notre art, c’est important d’avoir un autre point de vision. Par exemple, dans les pièces de théâtre, l’autre point de vision qui complète l’écriture c’est la comédie, l’acting. J’ai encore plein de projet en cours mais comme tu le sais déjà, je veux tout essayer et ne rien regretter dans ma vie.”

Aujourd’hui, depuis peu, tu as donc crée ton blog sur la beauté, Félicitation, pourquoi ce projet, qu’est-ce qui t’a motivé à faire cela et quel en est le but ?

J’ai créé ce blog parce que je suis passionnée de make-up et de mode. Je regarde toutes les fashion week, je ne passe pas une semaine sans faire de shopping et je me maquille beaucoup. J’adore innover et me faire des make-up différents tout le temps.C’est vrai que c’est plus par passion que j’ai réalisé ce blog que pour autre chose. Je ne sais pas trop ce qui m’a motivé. Tout ce que je sais, c’est que j’ai eu envie de le faire, j’aime faire ça et c’est tout. C’est étrange parce que j’ai toujours voulu avoir un blog mais je n’ai jamais eu le temps. Aujourd’hui, j’ai le temps pour ce que je veux et je l’ai pour mon blog alors je me suis lancée et j’aime faire ça.
Quand j’ai créé ce blog, je n’avais pas d’autre but que de faire ce que je voulais. Maintenant, quand je regarde le nombre de vues, je me dis que cela doit plaire et que je peux donner des idées aux personnes qui lisent mes articles.”

Que peut-on retrouver dedans ?

Dans mon blog, on peut retrouver des article “beauté”. Dans cette catégorie, il y a des conseils et des avis sur des produits de beauté. Je donne mon avis et je test des produits. Il y a aussi des make-up où j’explique toutes les étapes et où je donne les références des produits que j’utilise sur celles-ci. On peut retrouver des articles “mode”. Dans cette catégorie, il y a des articles sur des pièces basiques à avoir absolument dans son placard et je vais faire sur les fashion-week prochainement. Je viens juste de le créer alors, il faut comprendre qu’il n’y a pas encore 500 articles. Je travaille dessus tous les jours et je suis fière de pouvoir montrer quelque chose qui me ressemble.”

–>https://www.cloefrancqueville.com/

Après un mois de création, je peux dire que cela n’est que du positif….

Un mois après la création de ce blog, quel bilan en fais-tu ? As-tu des objectifs ? Lesquels ?

“Après un mois de création, je peux dire que cela n’est que du positif. J’avance au rythme que je veux, je fais des articles sur des sujets que j’aime et ça progresse de jour en jour.Le bilan après un mois est favorable, j’ai des résultats plutôt correct par rapport à la visibilité que j’ai pour le moment. En un mois, on ne peut pas trop véritablement faire de bilan parce que c’est le début et c’est beaucoup trop tôt pour voir une évolution. On ne peut pas comparer avec d’autres statistiques. J’attends de voir sur le long terme. Mais il faut rester sur la base, qui est que je fais ce blog par passion et j’aime ça. Si la passion s’en va, il sera temps d’arrêter mais pour le moment, je suis toujours autant passionnée.  J’ai des objectifs pour ce blog. Ce serait mentir que de dire “ non, je ne veux pas qu’il s’élève”. Mon objectif est que mon blog beauté/mode soit grand et qu’il soit reconnu. J’aimerai bien être reconnu comme blogueuse beauté. Je veux montrer que ce n’est pas parce que je ne suis pas diplômée par une école de make-up artist que je ne peux pas être une bonne blogueuse sur ce sujet.
Cependant, pour le moment il avance à son rythme et je ne peux pas atteindre mes objectifs avec seulement cette visibilité là, cela va prendre du temps, est-ce que cela fonctionnera, l’avenir le dira, mais j’aurai essayer et fait quelque chose qui me plait.”

A côté de cela, tu es serveuse dans un restaurant, arrives-tu à gérer ton projet et ton travail ?

“Oui, je suis serveuse dans un restaurant au centre ville de Poitiers, le “Rouge Basilic”. J’aime beaucoup ce travail. Je ne veux pas m’ennuyer et j’aime faire plein de choses et dans ce métier, on bouge beaucoup et j’aime ça. J’ai un emploi du temps chargé, je travaille beaucoup mais c’est la restauration, je savais où je mettais les pieds. J’ai des coupures alors je peux me consacrer à mes projets et à mon blog l’après midi et le matin puisque je commence entre 10H30 et 12H. J’arrive très bien à gérer mon emploi du temps et je dois dire que pour le moment, je suis satisfaite de mon train de vie. Je travaille beaucoup et je manque parfois de temps pour tout faire dans ma journée mais j’arrive à avoir une vie sociale et plus qu je ne l’aurai pensé. Il faut quand même penser à respirer.”

Cloé, il y a trois ans, tu avais concouru pour le titre de Miss Poitou-Charentes et tu n’avais pas été sélectionné pour cause de tatouages, que dirais-tu de re-tenter ta chance pour un concours où le fait d’avoir un tatouage n’est pas éliminatoire ?

Effectivement, j’ai concouru pour Miss Poitou-Charentes. J’ai été disqualifié à cause de mon tatouage sur la cuisse. Lorsqu’ils ont remarqué ce tatouage lors de mon défilé en maillot de bain, ils n’ont rien dit. C’est lors du passage de “l’entretien” qu’ils m’ont fait la remarque. Ils m’ont posé toutes les questions de l’entretien” et ils étaient satisfait. Ils m’ont mesuré et pris mes mensurations. Jusque là tout allait bien et ils ont appelé quelqu’un du comité pour demander si c’était grave ou pas que j’ai un petit tatouage sur la cuisse (que l’on pouvait masquer), ils ont pris en photo mon tatouage qu’ils ont envoyé au comité. Par la suite, ils ont refusé et m’ont clairement dit que ce tatouage était la cause de cette disqualification. J’ai été sélectionné pour Top Model Europe  (concours international pour modèles et mannequins organisé chaque année en Europe. Top Model Europe ouvre droit, pour les lauréats au titre annuel de Top Model Europe. Le concours est destiné aux filles et garçons âgés de 14 à 26 ans.)mais avec le confinement, je ne sais pas comment cela va se passer pour la suite.
Après, tenter un concours de Miss où les tatouages ne sont pas refusés, je ne dis pas non. Je suis même plutôt favorable à retenter l’expérience. Ce serait un nouveau challenge pour moi et j’adore les challenge, les nouvelles expériences. Pourquoi pas. J’aimerai bien !”

Tu as fait de nombreux sports, de la gymnastique en passant par du handball, de l’athlétisme, tennis, tennis de table et enfin de la danse, en fais-tu encore aujourd’hui ?

“Oui, j’ai fait énormément de sport et je regrette de ne pas avoir assez de temps pour en faire de nouveau. En ce qui concerne la gymnastique, je ne suis plus compatible avec ce sport et surtout avec la compétition. Je mesure 174 cm et les gymnastes ne sont pas plus grandes que 165 cm maximum. Pour le handball, je regrette de ne pas pouvoir continuer mais l’emploi du temps de la restauration ne correspond pas à celui des entraînements et des matchs. Je ne fais plus de sport aujourd’hui mais avec la restauration, on va dire que je fais
du sport tous les jours.”

Pour suivre son actualité, vous pouvez retrouver Cloé sur : 

*Son blog: https://www.cloefrancqueville.com/

*Son instagram : https://www.instagram.com/cloefrancqueville/?hl=fr

Étiquettes
Afficher la suite

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !

Articles en relation

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer