Christopher Mongis : “Je ne retiens que du positif, à mon âge j’ai déjà connu de belles choses dans le coaching !”

22 novembre 2018

La boutique 5by5.fr débarque !

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs 5by5.fr !
Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant.

Partagez cette actu !

Le basket, une histoire de famille pour Christopher Mongis, qui a 25 ans a déjà connu de belles choses dans son rôle de coach. Lui qui a commencé par l’école de basket à l’Asptt a bien progressé devenant assistant avec les U15 France du PB86 et participant même aux camps du PB86. Aujourd’hui, Christopher s’occupe de l’école de basket du club de Montamisé ainsi que des U17M du Stade Poitevin. Son parcours, ses expériences, ses performances, son objectif, il s’est confié à 5by5.fr

Photo : Sly Sly

Salut Christopher, peux-tu te présenter en quelques lignes, qui es-tu, que fais-tu ?

“Bonjour, je me présente, Christopher Mongis, j’ai 25 ans, je suis entraîneur de basket à Montamisé sur l’école de basket, j’ai repris cette année en tant que joueur dans l’équipe première de Montamisé et je coache les U17 régions au Stade Poitevin.”

Pour quelles raisons as-tu choisis ce sport ?

J’ai choisi ce sport car lorsque j’étais jeune et que je suis venu en métropole, il fallait que je fasse un sport, faire du foot, il faisait trop froid et comme mon frère, ma belle-sœur et ma cousine avec qui je vivais faisaient du basket, je me suis dit pourquoi pas et j’ai commencé à l’âge de 14 ans à jouer à l’Asptt en minimes.”

Dans le basket, que fais-tu exactement; tu es joueur, arbitre, coach ? Quels sont tes différents rôles ?

Cette année, j’ai décidé de ne pas en faire trop vis à vis du basket, j’ai donc voulu continuer avec les jeunes de Montamisé, l’école de basket car je sens qu’il y a des enfants qui ont envie de progresser, j’ai pris les U17 aux Stade Poitevin car c’est un groupe que j’ai eu pour la plupart en U13 région il y a quelques années et j’ai décidé de reprendre à Montamisé en tant que joueur pour jouer avec mon beau frère, Mickaël, et des potes avec qui j’ai joué à l’ASPTT (Arthur, Sylvain et Valentin) et des joueurs que j’ai coachés l’année dernière, c’est vraiment une équipe sympathique et c’est ce qui m’a attiré. Faut juste que l’on arrive à tous s’entraîner ensemble pour progresser collectivement.”

On va s’attarder sur ton rôle de coach, qu’est-ce qui te plait dans le coaching ?

Dans le coaching, ce qui me plaît, c’est que tu es toujours en train de réfléchir, il faut que tu trouves des exercices pour que tes joueurs progressent durant les entraînements, il faut les préparer le mieux possible pour les matchs, il faut que tu trouves des principes de jeu pour que tes joueurs adhèrent à la stratégie, que tu réfléchisses durant les matchs à la tactique que tu vas aborder pour battre l’adversaire. C’est un jeu pour moi et ça me plait, le côté stratégique.”

Quel a été ton parcours dans le coaching justement ?

“J’ai commencé à l’ASPTT sur l’école de basket à l’âge de 13 ans, ensuite j’ai entraîné des poussins avec ma belle sœur et mon frère, et ensuite j’ai été sur des U13 régions dans l’entente ASPTT/Stade, je coachais les week-ends mais la semaine j’assistais mon frère et Gwen Pestel qui donnait un coup de main le Vendredi. Je fais aussi les camps du PB86 depuis 5 ans et j’essaye d’être toujours présent car il y a une très bonne ambiance entre les entraîneurs, nous travaillons pendant 3 jours sur les petits camps et 5 jours sur les camps d’Eté pour faire progresser les enfants.”

Au final, j’ai connu la sélection de la Vienne, du Poitou Charentes et dernièrement la sélection Nouvelle-Aquitaine en tant qu’assistant….”

Que retiens-tu de ce parcours, qu’est-ce qui t’as plus ?

J’ai bien aimé avoir une équipe au niveau régional et du coup j’ai demandé à William Lecomte si je pouvais être sur les sélections de la Vienne, j’ai commencé sur la catégorie 2001 garçons. Ensuite Gwen Pestel m’a proposé la sélection du Poitou Charentes où j’étais assistant de Vincent Royer et ça m’a bien plu. Au final, j’ai connu la sélection de la Vienne, du Poitou Charentes et dernièrement la sélection Nouvelle-Aquitaine en tant qu’assistant avec Mickaël qui est CTF en Aquitaine et Kevin CTF dans le Limousin et avec la génération 2003, nous avons réussi à remporter la médaille au TIL National, un très bon souvenir pour moi.”

“L’année dernière, j’avais les seniors filles de Montamisé, au niveau de la PNF et les U15 du Stade Poitevin. Ça a été une très bonne année pour les deux équipes car les seniors filles ont fini deuxièmes du championnat et avec les U15, nous sommes montés en région Nouvelle Aquitaine, beaucoup de déplacements et une bonne expérience. J’ai été déçu de ne pas avoir amené les filles au niveau supérieur, c’était la première fois que je coachais un groupe de filles et tout le monde m’avait dit que c’était compliqué, mais je n’ai eu que de bons souvenirs avec cette équipe, de la victoire deux fois contre l’ABPR (La Rochelle) et la victoire à 7 contre Chauray à Chauray après prolongation.”

Christopher, tu as également été assistant de Mathurin Maynier sur les U15 France au PB 86 durant deux ans, peux-tu nous en parler ?

Oui, j’ai été aussi assistant de Mathurin sur les U15 france au PB durant deux ans, bonne expérience. En général, je n’ai eu que des bons souvenirs avec tous ses entraîneurs qui m’ont tellement appris, de mon frère Philippe en passant par Gwen Pestel, William Lecomte et même Christophe Pontcharraud et c’est grâce à toutes ces personnes que j’ai voulu coacher.”

Aujourd’hui, quelles équipes coaches-tu ?

“Comme je l’ai dit, j’ai voulu continuer à coacher les jeunes de Montamisé et j’ai pris les U17M au Stade Poitevin car c’est un groupe que j’ai eu pour la plupart en U13 région.”

As-tu un objectif dans le coaching ?

 Pourquoi pas un jour coacher à un plus haut niveau. Mais pour ça, il faut passer mes diplômes !”

Que bilan fais-tu en général de toutes tes expériences ?

Que du positif, à mon âge j’ai déjà connu de belles choses dans le coaching, des entraîneurs qui m’ont formé, jusqu’au jeunes que j’ai entraîné, ce n’est que de bons moments. Et il ne faut pas oublier que le basket reste avant tout un loisir, et c’est en prenant plaisir que l’on arrive à avoir de bons résultats.”

Pour finir, as-tu des dédicaces à faire ?

Oui, dédicaces à tous les clubs et toutes les personnes que j’ai cité qui m’ont donné et appris la passion du basket et du coaching.”

Un grand merci à Christopher pour cette interview complète ! Réagissez à cette interview #5by5  !

La nuit du basket à Poitiers, jeudi 29 novembre ! Toutes les infos ici !

 

 

 

 

 

Tu aimes les actualités de 5by5.fr ? A partir de 1€ seulement, tu peux nous soutenir sur Tipeee !
Cela nous permet de payer les frais (site, trajets, places, …), de retirer les pubs sur le site et de rémunérer les auteurs.

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !