Christophe Pontcharraud : “Oui j’ai des ambitions, mais il faut aussi….”

En août dernier, Christophe Pontcharraud est devenu champion d’Europe avec les filles U16F en tant qu’entraîneur adjoint. Aujourd’hui, il entraîne l’équipe de la Couronne où son objectif est d’aller en playoffs et s’occupe également du pôle féminin basket du Creps de Boivre ! Que représente ce titre en équipe de France pour lui, et quelle est son ambition, nous avons eu le plaisir de le rencontrer. Interview exclusive 5by5.fr ! 

Christophe, tu viens de remporter l’Euro avec les filles U16, qu’est-ce que cela représente pour toi ?

“Cela représente déjà une fierté, représenté son pays est quelque chose d’important et pour tout entraineur, c’est un rêve et ce rêve est très important d’autant plus qu’il s’est passé en France dans une salle mythique à Bourges devant 3.000 personnes, c’est une fierté et le sentiment du devoir accompli, on avait un groupe qui était sain et bien humainement et avec un staff soudé,  il y a le résultat basket d’important mais également cette aventure humaine.”

Quel bilan fais-tu de cette compétition mise à part la victoire ? 

“Un bilan où il y a deux types d’équipe, des équipes très hétérogènes et puis le top 8 européen on va dire, c’est des joueuses qui ont 16, 17 ans mais qui sont très matures déjà dans leur détermination, dans leur aspect technique, dans leur volonté de travail, et j’ai été très surpris par leur autonomie dans la gestion du travail et la façon de travailler, c’est vraiment ça que j’ai appris.”

Quel a été ton rôle en tant qu’entraîneur adjoint ?

“J’avais un rôle important, je m’occupais de tout le secteur intérieur, des fondamentaux, j’avais la responsabilité du secteur interieur et aussi de tout le travail relative au jeu rapide surnombre transitions relance de jeu. Je m’occupais aussi des retours individuelles sur chaque joueuse et j’avais en charge toute la gestion défensive sur la relance, les surnombres, le jeu rapide. Nous avons eu ce titre aussi avec un staff super soudé, unis et surtout nous avons travaillé avec sérénité malgré beaucoup de coup dure dans la préparation .Le tout orchestré par Arnaud Guppillotte, le coach qui pour moi est dans le gratin des meilleurs coachs français.”

“J’ai la responsabilité du pôle féminin, des sélections régionales aussi, des détections….”

Christophe, dans la région, tu es cette année coach de l’équipe de la Couronne, un nouveau challenge ?

“Oui, un nouveau challenge, j’ai des missions qui sont nationales, le niveau nationale ça commence à être incompatible par rapport à mon métier premier, je travaille au Creps, j’ai la responsabilité du pôle féminin, des sélections régionales aussi, des détections, ça fait beaucoup de choses, donc j’avais besoin de souffler un peu et de penser à moi car pendant deux mois et demi je suis donc parti avec l’équipe de France, ça demande du temps et une bonne organisation et à côté de ça, j’ai un projet parallèle avec le club de la Couronne où les filles sont en nationale 3.”

Comment as-tu préparer ta saison avec l’équipe de la Couronne ?

“Faut baisser son niveau d’exigence par rapport à la préparation avec l’équipe de France forcément, il y a pas le même niveau c’est normal, quand on vient de la N1 ou quand tu viens de l’équipe de France, c’est pas pareil, il y a des joueuses qui sont pros, d’autres déterminées, là ce n’est pas forcément le cas, il y a des filles qui travaillent à côté, maintenant c’est comme ça, on apprend des choses tous les jours, et moi-même j’en apprends avec ses filles là, ça me fait du bien humainement et j’espère que l’on va faire une belle saison !”

Quel va être l’objectif de l’équipe ?

“Avec la Couronne, l’objectif est de faire les plays offs, pourquoi pas ! Cela fait cinq ans de suite que je l’ai fait avec des clubs différents, je suis un compétiteur, donc je veux essayer de jouer les playoffs.”

Au delà de l’équipe de France et de la Couronne, tu as également un rôle important au sein du Creps de Boivre, peut-tu nous en parler ?

“Au Creps de Boivre, il y a le pôle espoir avec un groupe de filles et un groupe de garçons, le responsable et coordinateur c’est Gwen Pestel qui lui est en charge des garçons et moi qui suit en charge du secteur féminin, ce sont des jeunes qui ont des entraînements au quotidien et qui à côté de ça jouent dans des clubs en championnats de France. Pour les garçons, ils jouent pour le PB86 et pour les filles, elles jouent pour le club de Chauray et donc le but c’est de faire travailler ces jeunes techniquement et leur faire comprendre l’exigence pour les aider à leur faire intégrer des structures de haut niveau ou des centres de formation.”

As-tu une ambition personnelle ?

“Oui j’ai des ambitions, mais il faut aussi privilégié sa vie personnelle, c’est toujours ce que j’ai fait, j’ai eu l’opportunité de partir dans le monde pros à de nombreuses reprises, ça a failli se faire cet été, j’y réfléchi mais je pense qu’un jour je tenterai l’expérience, là pour moi à l’heure actuelle c’est un bon compromis, j’aime mon travail, j’aime former les jeunes pour qu’ils aillent dans des structures de bons niveau, ils le rendent bien par la suite car j’ai toujours de contacts avec eux, et à partir du moment où je prends du plaisir c’est le principal, mais c’est un choix personnel et familiale.”

Propos recueillis par 5by5.fr (Mallory Boutet) le 20/09/2017

PS : Vous êtes joueuse, joueur, coach, président, supporter, mascotte et vous souhaitez être interviewé ? N’hésitez-pas à nous contacter ! 

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N’hésitez-pas à le contacter pour une demande d’interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*