“Tout a commencé en 2011…”

20 novembre 2014

Partagez cette actu !

benoit duj

 

Benoit Dujardin a commencé à créer avec d’autres férus de sport la société Sportprod. Il a lancé le site Basketzone, qui a connu un énorme succès. Puis ensuite des sites pour la LNB (All Star Game, Semaine des As…), pour des sportifs (Jérôme Fernandez) et même pour des ligues sportives (Athlé et Hand). Après des années passionnantes dans ce domaine, il rejoint le PB86 en 2007 pour en devenir responsable de la communication et faire notamment le film sur Evan Fournier «le Rêve Américain ».

Aujourd’hui, il est tout simplement à la tête de Momentum Production et a un projet avec les bleus !

 Nous avons eu la chance de pouvoir le rencontrer, il revient sur son parcours et nous explique ses ambitions.

Salut Benoit, comment expliques-tu ton parcours ? (De Poitiers en équipe de France avec des reportages et films sur le basket et maintenant directeur de Momentum). Qu’est-ce qui t’as donné envie de faire ça ? 

“Le basket est le premier sport qui m’a plu, quand j’étais petit, après un passage rapide par la case Judo. En tant que joueur, il m’a procuré de grandes émotions et permis de créer de grandes amitiés au Poitiers Etudiant Club. En parallèle de mon parcours de joueur régional, je m’intéresse de très près aux championnats de France et à la NBA depuis 1990. Ma deuxième passion depuis longtemps est la communication (écrit, internet, photos, vidéos…). Au PEC, j’écrivais des résumés de match pour Centre Presse, et je réalisais déjà des clips vidéo avec Sylvain Maynier quand j’avais 18 ans… Ces deux passions (basket / communication) se sont croisées pour la première fois en 1999 avec la création de Basketnet, puis Basketzone.com. Bz est devenu rapidement la référence française, et il m’a ouvert les portes de collaborations avec la LNB (site du All Star Game, site de la Semaine des As…) et quelques clubs professionnels (Rouen, Gravelines…). Le site m’a, entre autres aventures, permis d’aller couvrir la finale NBA 2001 à Philadelphie.

Sur Poitiers, j’ai toujours suivi le parcours du CEP, qui était l’équipe phare localement, même si elle n’évoluait pas à très haut niveau. A partir de 2002 j’ai commencé à aller filmer les matchs au Dolmen. Greg Bonneau, alors joueur, m’a permis de mettre un pied dans l’aventure naissante. En 2004, avec la création du PB86, j’ai réalisé mon premier documentaire : “Naissance d’un club”, diffusé en DVD. A l’époque, c’est surtout Gregory Bonneau et Grégory Thiélin qui m’ont accueillis dans l’aventure, aux côtés d’Olivier Bertin. J’ai vécu, filmé, et raconté (à travers mes DVDs) la monté du club en Pro B. Le club a ensuite accepté que je m’occupe de sa communication, et nous avons créé le site, la page Facebook, Vis mon match et de nombreuses initiatives qui ont eu un fort écho dans le basket français. Je travaillais avec d’autres clubs avant le PB86, mais l’aventure Poitevine, avec des joueurs exceptionnels (Maynier, Costentin, Devehat, Gomez, Guillard, Wright, Younger, Fournier, Dobbins…) a donné une plus grande visibilité à mon travail. La série Vis Mon Match, que nous avons créé avec Tommy Hombert – indépendamment du PB86 et à nos frais – a fait bouger beaucoup de choses.Pour autant… si j’ai pu travailler avec l’équipe de France, je ne le dois qu’à moi ! Tout à commencé en 2011 quand j’ai lu dans Basket Hebdo que Canal+ ne suivait pas les Bleus pour l’Euro. L’équipe était alors en 1/2 finale, et je ne pouvais imaginer qu’aucune image ne serait faite si les bleus finissaient champions d’Europe pour la première fois de leur histoire. J’ai donc contacté Fabrice Canet, l’attaché de presse que je connaissais depuis les années Basketzone, et je lui ai proposé de venir à mes frais, bénévolement, pour contribuer au développement du basket. Fabrice et la FFBB m’ont fait confiance, et nous avons produit le documentaire “Eurostars”. C’était le début d’un beau parcours avec les bleus. Sous l’impulsion de Julien Guérineau, il y a ensuite eu “On The Road To London”, pour lequel nous sommes allés chez Tony Parker à San Antonio et chez Nicolas Batum à Portland, et aussi “Les Braqueuses”. En parallèle nous avons produit “Evan, le rêve américain” avec Tommy Hombert et Hippocampe Studio.La dernière aventure en date est la production de la série “Bleu Blanc Tour”… mais d’autres projets sont lancés depuis.”

Voilà un très rapide aperçu de 15 années très très riches en aventures basket.

Tu as quitté le PB86 récemment après 7 ans là-bas, Qu’est-ce que ce club t’as apporté, qu’as-tu appris ?

“En fait, j’ai été très proche de l’aventure dès 2004 avec la sortie de mon premier documentaire sur la création du club… donc j’ai vécu les 10 premières saisons du PB de très près. La principale chose que m’a offerte le club, et son président Alain Baudier, c’est une liberté de travail et la possibilité d’exprimer et de mettre en oeuvre mes idées. Je pense qu’il en a été récompensé par une notoriété unique pour un club si jeune (comparez le nombre de fans sur les pages Facebook si vous voulez juger par vous même 🙂 qui lui a permis d’attirer de nombreux sponsors.J’ai vécu 2 montées magiques avec 5 joueurs (Gomez, Costentin, Maynier, Guillard, Devéhat) et 2 coachs (Thiélin, Nelhomme). Sans oublier Antoine Brault qui a été de toutes les aventures et Adrien Tallec qui a toujours oeuvré en coulisses. La période 2004-2010 a été phénoménale. Inoubliable. Unique. Je sais que je suis un hyper privilégié, j’ai été au bon endroit au bon moment, et je chéris ces souvenirs si précieux. Je n’oublie pas que c’est Greg Thiélin qui a été le premier a m’ouvrir ses vestiaires. Il a été un architecte essentiel, avec Eric Bonneau, du groupe qui nous a tant fait vibrer par la suite. Ruddy Nelhomme nous a ensuite offert une magnifique aventure, jusqu’à des playoffs Pro A magnifiques en 2010.Au delà du club des 5, les joueurs qui m’ont le plus touché sont évidemment Rasheed Wright, Kenny Younger, Tony Dobbins, Lamine Kante et Evan Fournier. Ils restent des amis, nous échangeons régulièrement. Je suis également très proche d’Allyson, la femme de Tony.”

Tu as une histoire parfaite. Quelles sont les raisons de ton départ ?

“Mon départ… c’est une longue histoire, douloureuse, que je n’ai pas envie de raconter ici.”

Que fais-tu maintenant ?

“Je fais… beaucoup de choses ! Pour commencer, j’ai débuté une mission de conseil pour le club de Bourg en Bresse (Pro A), qui me sollicitait depuis de nombreux mois. J’aide le club à développer son image, sa notoriété, et la valeur de sa marque. Je travaille aussi avec le Mans (Pro A) sur les pub télé Tarkett Sport, que nous avons déjà réalisé l’an dernier. Début septembre, j’ai créé le site BeBasket.fr avec l’équipe de Catch and Shoot. Je suis également sur deux projets de sites de basket qui vont voir le jour dans les prochains mois… Je collabore avec l’Agence de Tourisme de la Vienne pour la promotion du département. Pour finir cette longue liste, j’ai été missionné par la société multinationale Patagos pour gérer la mise en place d’un site web “local” très très ambitieux. Pas de quoi s’ennuyer !”

Concernant l’équipe de France, tu étais en Espagne pour le match victorieux qui nous à permis d’avoir le Bronze, Quelles sensations as-tu ressentis ?

“Tommy Hombert et moi avons réalisé une websérie de 5 épisodes sur les coulisses de la préparation de l’équipe de France pour le Mondial 2014. Encore une expérience superbe, au sein d’un groupe d’hommes exceptionnels. Malheureusement, l’aventure s’est arrêté pour nous avant le départ en Espagne, Canal+ prenant le relais via Interieur Sport.

Passer 5 semaines avec les meilleurs basketteurs français (parmi les meilleurs du monde) est une aventure incroyable. Comme nous travaillons avec eux depuis 2011, un réel relationnel existe ce qui nous permet de vivre les choses de façon plus personnelle. Revoir Evan Fournier, que nous avons suivi de près quand il jouait en France, a également été un immense plaisir. Il n’a pas changé : il est toujours aussi con 🙂 Je suis très heureux pour les bleus pour cette médaille de bronze très méritée. Elle valide la qualité d’un groupe, en l’absence de la superstar Parker. Je suis très fier que ces “chics types” portent les couleurs de mon pays. ”

L’été prochain, c’est l’euro en France, As-tu des projets ?

“La FFBB le sait, Tommy et moi sommes à la disposition de l’équipe nationale. Il n’y a pas encore de projet établi, mais ce genre de choses se décident en général à partir du mois de Janvier.”

Propos recueillis par 5by5.fr

Benoit Dujardin

Executive manager

www.momentum-prod.fr

Communication audiovisuelle et nouveaux médias

24 rue Gaston Hulin

86 000 Poitiers

Email : benoit@momentum-prod.fr

 

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs !

Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant. Vous trouverez également des tasses et autres goodies. Tout est personnalisable !

C’est facile de soutenir 5by5.fr !

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !