Un choix que je ne regretterais jamais : c’est d’avoir continué le basket !

Depuis qu’il est tout jeune, Matteo BAUDRY a une passion pour le basket, cette passion c’est son père qui lui a transmis. Depuis de nombreuses années, le jeune joueur de 15 ans actuellement au CEP progresse et a un objectif !  Aller au Etats-Unis !

 5by5 a eu le plaisir de le rencontrer pour répondre à nos questions.

Salut Matteo, pour commencer peut-tu présenter ton parcours basket jusqu’à présent ?

« J’ai commencé le basket en 2007 en arrivant à Poitiers au CEP en baby-basket avec Jean-Philippe Cadrieu comme premier coach. J’ai eu la chance d’être rapidement surclassé en poussin avec un très bon coach qui est Reno Barret. Il m’a appris les rudiments du basket, et m’a aussi toujours dit dès le  plus jeune âge que j’étais un  » petit branleur ». (Ces mots restent toujours d’actualité aujourd’hui) (rire).

Les années comme poussins sont et resteront de très belles années où de nombreux souvenirs resteront gravés comme la victoire contre Loudun 124 à 12 où j’avais eu la chance de scorer un bon petit nombre de points. Après le minimum d’années passées en poussin, le coach de l’époque me proposa de m’entraîner avec l’équipe benjamine du club. Lors de la première saison,  il y a eu quelques entraînements. Les deux saisons suivantes se déroulèrent sur un rythme habituel : deux entraînements avec match le week-end. Malheureusement, ma troisième saison en tant que  benjamin fût ma pire expérience basket, mais j’ai vite retrouvé le plaisir de la balle orange en minime avec Fred Bouchard ainsi qu’avec mon coach poussin, Reno Barret. Ma première année avec eux fût un grand plaisir de jeu avec une excellente entente collective et cela c’est rapidement fait ressentir avec les résultats sportifs qui ont suivis. Nouvelle saison, nouveau groupe. L’ambiance resta excellente malgré les résultats en baisses. Le plaisir  toujours immense notamment grâce à un joueur et  ami sur et en dehors du terrain, Gabin Girault. Ce qui a fait de cette saison une saison pas comme les autres, c’est le camp estival du PB86 qui m’a permis de me faire repérer par deux coachs: celui du centre de formation de Vichy et Gwen Pestel, le coach du pôle Poitou-Charentes. Préférant rester près de ma famille, le choix fut rapidement fait, j’ai donc  choisit de suivre le projet de Gwen. Après quelques entraînements avec le pôle, le coach du centre de formation du PB86 me proposa de partager avec le groupe France l’entraînement du mercredi, suivi de celui du vendredi. En manque d’effectif,  il me proposa de faire partie intégrante de la structure. Un rêve d’enfant se réalisa ! Pour moi la première partie de saison avec le PB86 fût une expérience inoubliable avec l’intégralité des matchs joués. Cependant, la seconde partie de la saison fût tout le contraire avec seulement un match joué. Pour le nouveau coach, mon style de jeu, composé principalement de dribbles qu’il définira comme  » un style de jeu américain » ne convenait pas à son plan de jeu. Malgré ce fait, cette saison restera inoubliable avec un titre de champion de France à la clé. Je tiens quand même à remercier ces trois coachs qui m’ont énormément fait accroître mon niveau de jeu, plus particulièrement Gwen Pestel qui a fait d’un rêve d’enfant une réalité.
Cette saison, première année cadet, je retrouve le groupe de ma première année minime avec Franck (ancien coach du centre de formation du PB86) comme entraîneur. En espérant que cette saison se passe bien… ! »
Pourquoi avoir choisi de faire du basket ?

« Depuis que je suis petit, le basket fait partie  intégrante de ma vie, c’est une passion transmise par mon père. Je tiens ce ballon depuis mes deux ans et je le lâcherai le plus tard possible. Cependant, le basket n’a pas toujours été ma seule option, comme lors de ma seconde saison en benjamin où j’ai été à chercher un club de football pour fuir les gymnases et pour pouvoir enfin respirer un peu.

1507

Mattéo, joueur au CEP

Un choix que je ne regretterais jamais : c’est d’avoir continué le basket ! »
Que peux-tu me dire sur ton club ?

« Pour moi le CEP, où je joue depuis mes débuts, n’est pas qu’un club mais plus une famille. Je l’ai compris grâce à Reno Barret et Fred Bouchard qui m’ont appris le vrai plaisir de jouer. Ce sont des coachs que je n’oublierais pas. »

Quel est ton projet basket ?

« Après mon bac, mon rêve qui se concrétise en projet grâce à mon père, serait de vivre un an aux Etats-Unis pour aller jouer « mon jeu américain  » là-bas (rire). Jouer un an dans le berceau du basket me permettrait de vivre une expérience humaine sans égale. »

Qu’est-ce qu’il  y a de plus important dans ce sport ?

« Personnellement dans ce sport, il y a trois choses importantes :

– Comprendre que nos coéquipiers ne sont pas des simples partenaires de jeu mais des amis avec qui il faut savoir prendre du plaisir sur le parquet.
– Savoir ce qu’est l’esprit de partage qui est la première chose qu’on apprend au basket, comprendre qu’une équipe ne se limite pas à un joueur.
– La chose la plus personnelle avec laquelle je prends le plus de plaisir sur le terrain est de jouer avec  » mon jeu américain », aussi appelé le crossover. Cela consiste à déstabiliser son vis-à-vis, dans la quête perpétuelle qui est de faire toucher terre à l’arrière-train de son adversaire. Cela est malheureusement pour lui, la pire humiliation possible qu’il puisse subir. Bien plus qu’un poster. Je m’inspire principalement de Kyrie Irving et The Profesor qui est le Michael Jordan du street ball. »
5by5.fr remercie Mattéo et lui souhaite bon courage pour ses projets

Propos recueillis par 5by5.fr

28/12/2014

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !
x

A lire ensuite

Du mouvement à Lusignan en ce mardi 1 mai !

En ce mardi 1 mai 2018, le pôle sportif Mélusin de Lusignan a eu le ...

Ahmed Doumbia : « Malgré cette défaite à Poitiers, nous ne pouvons plus nous cacher… ! On vise la montée… »

Passé par la N1 à Angers, Ahmed Doumbia joue cette saison sous les couleurs de ...