Axelle Merceron : « Je suis partie de loin, l’insep c’était une superbe expérience….! »

En mars dernier, la jeune Axelle Merceron a participé à des tests d’entrée à l’Insep, une expérience importante pour elle où elle a pu découvir le monde professionnel, elle qui a commencé à Aiffres et qui est aujourd’hui suivie au Creps de Boivre . La jeune joueuse de 15 ans s’est confiée, elle nous parle de sa saison et de son expérience lors de ses tests.

 Son parcours : Axelle, jeune pensionnaire a débuté le basket au club d’Aiffres, puis a joué en « Minimes France » pendant 2 saisons. Axelle a par la suite fait partie des différentes sélections départementales des Deux- Sèvres, puis des sélections régionales Poitou-Charentes et dorénavant celle de la sélection régionale Nouvelle Aquitaine. Sa détermination, son sens du travail et sa volonté de se perfectionner et d’écoute font d’elle une joueuse à fort potentiel… ce qui lui a permis de taper dans l’œil des recruteurs du Centre Fédéral de Basket-ball.

Salut Axelle, à 15 ans, tu as déjà un beau parcours, quel bilan en fais-tu pour le moment ?

« J’en fais un bilan très positif, je ne pensais pas atteindre ce niveau là comme çà, je suis très contente de progresser et d’en être rendu là, c’est vrai que le basket me plaît beaucoup mais au départ je ne pensais pas évoluer de cette façon. »

Comment se passe ta saison à Chauray ?

« Nous sommes déçues du début de saison car on voulait faire beaucoup mieux notamment sur la première partie de la saison où l’on a eu des passages à vide et là nous sommes sur une bonne dynamique donc l’objectif peut-être réalisable. Sur un plan personnel, c’est positif, l’année dernière j’ai eu plus de mal, physiquement c’était compliqué et là plus les matchs s’enchaînent, plus  je progresse, oui je suis assez contente,  tout se passe bien, il faut que je continue comme ça. »

Axelle, tu es au Creps de Boivre, comment se passe une semaine type pour toi là-bas ?

« La semaine, le lundi c’est une journée de cours entière avec une heure et demie d’entraînement, l’entraînement varie, il s’agit d’un travail technique et d’adresse après on mange et ensuite étude le soir, le mardi on a cours le matin et trois heures d’entrainement l’après-midi où c’est plutôt de l’entrainement physique avec les garçons et du jeu rapide, le mercredi est un peu pareil avec deux heures d’entrainement selon les blessures des uns et des autres et on a soirée libre, le jeudi nous faisons aussi qu’une demie journée de cours et l’entrainement l’après-midi, on fait du 3*3, du 5*5, ça dépend, en ce moment on fait beaucoup de 3*3 avec les tournois et notamment l’Urban PB et sinon on fait toujours du jeu rapide et du shoot. Oui, j’arrive bien à gérer les cours et le basket, ça se passe très bien, on a des études pour travailler, au collège je suis en troisième à François Rabelais de Poitiers. »

En mars dernier, tu as eu l’honneur de représenter le basket poitevin lors des tests d’entrée à l’Insep, quelle a été ta réaction suite à cette convocation ?

« Au début, j’avais une grande appréhension parce que c’était la première fois même si j’avais déjà fait une journée de détection auparavant c’était la première fois que je faisais des tests d’une telle importante. »

C’était une semaine intense mais j’ai vraiment pris du plaisir à la faire…

Comment s’est passée ta semaine là-bas ?

« Arrivée là-bas, ils nous ont donné un planning où le lundi on a fait des visites médicales après ils nous ont montré nos chambres et nous avons passé un test psychologique, ce qui était bien ce que l’on avait de l’autonomie et que c’était à nous de nous gérer. Au Creps nous sommes beaucoup suivies alors que là nous avions beaucoup d’autonomie ce qui était bien, par la suite, oui, les tests se sont bien passés. Le mardi, nous avons fait des tests physiques, de détente, de vitesse, de lancers de poids, de souplesse, et ça s’est très bien passé également, suivi d’un entrainement assez intense avec trois quart d’heure de jeu par poste, 1 contre 1, jeu technique, défensif,offensif, avec un planning à tenir, tout a été bien cadré, il a fallu apprendre des formes de jeu, c’était le même que le camp des finales mais ça s’est bien passé aussi. Ensuite le mercredi, on a fait entrainement, travail technique par poste, et on a fait un match où l’on a divisé l’équipe en deux et notre équipe où j’ai joué à gagner. Le jeudi matin, on a fait un match contre les U16 du CFBB et là c’était plus compliqué avec l’agressivité défensive qui a été énorme tout comme la technique, ça a été compliqué, on a pris 30 points mais on a bien joué, toute la semaine ça a été intense, et le jeudi après-midi on a fait les tests sur la piste où j’ai fini 4ème , c’était une semaine intense mais j’ai vraiment pris du plaisir à la faire. »

As-tu réussi à bien t’intégrer au groupe ?

« Oui oui car j’en connaissais quelques-unes suite à des tournois et stages que j’avais faits avec elles, je me suis très bien intégrée même si je n’ai pas fait le camp national, je suis très contente. »

Malheureusement, tu n’as pas été retenu pour la suite, une grande déception pour toi ?

« Je ne suis pas prise, je ne suis pas forcément déçu car je suis partie de loin, déjà c’était une superbe expérience, même si je ne suis pas prise au centre fédéral, il y a toujours les centres de formation qui sont là, la route ne s’arrête pas en tout cas. »

Quel est ton objectif pour cette fin de saison ?

« Mon objectif  était de trouver un centre de formation, c’est chose faite, je vais aller à Bourges l’année prochaine et par rapport au TIL Nouvelle Aquitaine, c’était de faire les finales nationales, c’est également fait, elles se joueront en mai. »

A côté du basket, que fais-tu ?

« Je suis en troisième au collège, sinon des fois je vais voir des matchs du PB86, si j’ai l’occasion je regarde des matchs en ProB mais je ne suis pas régulièrement ni la proB, ni la Jeep Elite. »

 Ps : Suite au TIL, les filles de Nouvelle Aquitaine sont qualifiées pour les finales Nationales qui se joueront du 9 au 13 mai 2018 à Bourges.

L’Oeil de son coach, Christophe Pontcharraud : « Axelle est quelqu’un de particulier, elle en est train de progresser d’autant plus que physiquement, elle est en pleine transformation, son entrée au centre de formation de Bourges est une juste récompense du travail effectué au sein du pôle. Rigueur, investissement et intensité sont les trois objectifs qui la caractérise, ce fut un plaisir de l’entraîner. »

Entretien réalisé par Mallory Boutet, responsable de 5by5.fr

5by5.fr souhaite le meilleur à Axelle !

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

A lire ensuite

C’est reparti pour une nouvelle saison basket !

Le championnat de basket reprend ses droits ce week-end dans les différentes salles de France ...

Montamisé – Chauray / Pré-Nationale Seniors Féminin à suivre en direct live !

Ce dimanche après-midi, quelle affiche pour débuter ce championnat de Pré-Nationale Seniors Féminin ! En effet, ...