« Pour un journaliste, c’est un club sympa à fréquenter, avec des gens plutôt sains et agréables »

Arnault Varanne est journaliste pour le magazine « 7 à Poitiers ». Il rédige régulièrement des articles concernant le Poitiers Basket 86. Mais le connaissez-vous vraiment ? 5by5 a eu le plaisir de le rencontrer, il nous parle de lui, de son métier et du PB86 !

Qui es-tu ? Présentes-toi…

« J’ai 36 ans et je suis journaliste pour le magazine 7 à Poitiers depuis sa sortie, en 2009. J’ai démarré ma carrière en 1999, d’abord à Centre Presse, avant de rejoindre l’agence Net et Presse-i en 2002. Je suis un pur Tourangeau, j’ai d’ailleurs fait mes études au sein de l’Ecole de journalisme de Tours. En dehors de ma vie professionnelle, je suis marié et j’ai deux garçons, Arthur (9 ans) et Timothée (6 ans). »

10247380_10202555277655417_6524903549189583126_n

Benoît Dujardin et Arnault Varanne

Comment es-tu devenu journaliste sportif pour la rédaction de 7 à Poitiers ?

« A dire vrai, je ne traite pas que du sport dans les colonnes du magazine. Je dirais même que 90% de mon temps est consacré à l’écriture de sujets qui n’ont pas trait au basket. J’aime cette diversité de points de vue. Les thématiques sociétales, sociales, technologiques, économiques ou encore les portraits sont un enrichissement quotidien. Le sport est en quelque sorte une « récréation » dans mon quotidien. »

As-tu choisi d’être dans le secteur du sport ou cela t’est imposé ?

« Jeune journaliste, j’aurais vraiment voulu devenir journaliste sportif à temps plein. Mais, avec du recul, je ne regrette rien car le sport est un domaine extraordinaire, mais très routinier, à moins de sortir du carcan « présentation-compte-rendu-réactions ». J’adore le sport, tous les sports, mais le journalisme tous horizons est un vrai bonheur. Il m’apprend énormément de choses sur la vie des Poitevins. »

Quelle est ta méthode pour faire un article sur le PB86 ?

« Le premier élément fondamental, c’est d’être parfaitement au courant de l’actualité du club, des adversaires… Après, en dehors des matchs, je m’impose au minimum une visite par semaine à Saint-Eloi, de manière à rencontrer le coach et les joueurs. Rien ne vaut un entretien en face à face. Mais pour des raisons pratiques, je suis également amené à échanger avec staff et joueurs par téléphone. »

Comment as-tu vécu cette année sportive 2014 ?

« Depuis quelques années, le PB86 habitue ses supporters aux montagnes russes, avec des performances de haute volée, puis des séries de défaites assez déroutantes et inquiétantes. La saison dernière n’a pas dérogé à la règle, celle en cours non plus. Je dirais que le PB connaît toujours un vrai coup de mou dans le creux de l’hiver avant de vivre des printemps plus réjouissants. Patience, donc… »

Ta vision du PB86 ?

«Pour un journaliste, c’est un club sympa à fréquenter, avec des gens plutôt sains et agréables. Après, le PB86 a forcément changé en dix ans. Rien que le fait de passer du mode associatif à une structure privée l’a obligé à « muter ». Il n’en reste pas moins que peu de clubs pros véhiculent une telle sympathie et drainent autant de bénévoles. Après, forcé de constater que les « joies » du professionnalisme l’ont rattrapé. Ici aussi, on coupe des joueurs, on modèle son effectif en cours de saison, ce qui était moins le cas au moment de son ascension. En résumé, le PB doit apprendre à vivre avec son temps, tout en conservant ses valeurs de départ : formation, convivialité, partage… Pas simple comme équation ! »

 

Merci à Arnault Varanne

Propos recueillis par 5by5.fr

02/03/2015

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !
x

A lire ensuite

Le PB86 commencera sa saison de ProB à domicile face à Lille !

Après un exercice 2017-2018 assez difficile pour les poitevins, le championnat de ProB 2018-2019 reprendra ...

Le jeune Sékou Doumbouya rejoint officiellement le CSP Limoges ! « Bonjour Limoges, Merci Poitiers… »

Après deux belles saisons sous les couleurs du PB86, le jeune Sékou Doumbouya vient de ...