Alexis Tanghe : “Oui clairement, on joue pour monter en Jeep Elite !…”

24 avril 2019

Partagez cette actu !

A 28 ans, c’est un habitué des équipes de haut de tableau qui vise cette année encore, une montée avec Roanne après celles obtenues avec Bourg et Boulazac. Pièce importante de la défense choralienne grâce à sa taille, sa mobilité et son intelligence de jeu, Alexis Tanghe possède également une qualité de tir capable de faire la différence à n’importe quel moment. Sa saison à Roanne, ses performances personnelles, son rôle dans l’équipe, son objectif, le poste 5-4 de la Chorale a eu le plaisir de se confier à 5by5.fr

Photo : Quentin Anton

Alexis, tu es passé par Bourg puis Boulazac et maintenant cela fait deux ans que tu es à Roanne, pourquoi être resté à la Chorale l’été dernier ?

Tout simplement parce que j’avais signé deux ans, je suis arrivé par rapport au projet de Laurent.P le coach, c’était de jouer clairement la montée, il m’avait sollicité et j’ai tout de suite accepté et j’ai signé pour deux ans.”

Sur un plan personnel, comment se passe ta saison, physiquement, mentalement ?

“Tout va très bien, moi ce que j’aime c’est partagé beaucoup de choses, comme tu l’as dit à Bourg et à Boulazac, j’étais avec des équipes qui partageaient beaucoup, j’ai retrouvé ça ici et c’est important, je m’éclate, j’aime jouer avec mes partenaires, on se fait des passes, c’est cool, c’est le basket.”

Collectivement, la Chorale fait une superbe saison, une victoire notamment à Quimper puis face à Evreux en championnat avec une première place au classement, et ce titre en leader’s Cup remportait face à Rouen, quel bilan fais-tu de la saison pour le moment ?

“On ne va pas faire de réel bilan mais c’est vrai que nous sommes dans les clous, on est dans ce qu’on voulait, on reste la tête sur les épaules, on prend les matchs après les matchs, on a un titre en Leader’s Cup ce n’était pas forcément un objectif et voilà, on l’a prit à bras ouverts, on en est très satisfait mais on sait très que l’objectif c’est la montée, on essaie de ne pas s’enflammer, je pense que ça s’est vu à Poitiers, on a su rester la tête sur les épaules pendant 40 minutes et c’est ce qui fait notre force.”

Tu dis que ce n’étais pas forcément un objectif de gagner la leader’s Cup mais c’était quand même un tournant positif pour la suite de la saison ?

Oui bien-sûr, ça apporte beaucoup d’énergie positive, ça ne peut-être que bien que de gagner une compétition, ce n’était que du bonus pour nous mais il est positif oui, après on savait que faire une finale de leader’s cup, cela pouvait être dangereux aussi, on l’a vu les années précédentes, les clubs qui vont jusqu’en finale, ils ont du mal à finir la saison donc on est resté concentré là-dessus, sur le championnat, donc pour l’instant on s’y atèle bien.”

On a gardé huit joueurs sur dix de l’année dernière, donc on se connait bien, on partage des choses en dehors du basket…

Un groupe de la Chorale avec notamment des cadres de longues dates, je pense à Clément Cavallo qui est là depuis de nombreuses saisons tout comme Thomas Ville qui commence à bien progresser ici, quelle est la grande force de cette équipe ?

Photo : Quentin Anton

“C’est exactement ça, le projet de Laurent.P, le coach, était de faire une équipe sur la continuité, on a gardé huit joueurs sur dix de l’année dernière, donc on se connait bien, on partage des choses en dehors du basket, ce qui créer un groupe et une cohésion.”

Quel est ton rôle sur le terrain et dans les vestiaires ?

“Mon rôle c’est de palier à toutes les absences des joueurs, c’est d’aider tout le monde, c’est un peu de tout faire, me placer dans les bons endroits, faire les bons écrans pour démarquer mes partenaires, et c’est de prendre ce que j’ai à prendre offensivement, voilà tout simplement.”

Une victoire (ce soir) à Poitiers avant un gros match à Orléans, comment abordez ce match à Orléans ?

Je pense un peu comme on l’a fait contre Poitiers, on sait que ça va être un match très difficile physiquement, donc il faut être prêt physiquement et être appliqué sur notre plan de jeu.”

L’objectif de la Chorale, c’est la montée en Jeep Elite ?

“Oui clairement, on joue pour monter en Jeep Elite !”

Ton objectif personnel pour la saison prochaine ?

“On verra où l’on en serra avec la Chorale, et ce que la Chorale veut faire.”

Alexis, dernière question, on sait que tu as passé plusieurs saisons à Boulazac, Boulazac actuellement réalise une belle saison en Jeep Elite malgré une défaite lundi face au Csp Limoges, suis-tu encore tes anciens partenaires, ton ancien club ?

Oui bien-sûr je suis encore mes anciens coéquipiers, je sais qu’ils font une superbe saison, je suis vraiment content pour eux, pour le coach et pour Jérôme.S, oui c’est super bien pour eux.”

Merci à Alexis pour l’interview !

Très bonne fin de saison à la Chorale de Roanne !

Photos : Quentin Anton 

 

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs !

Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant. Vous trouverez également des tasses et autres goodies. Tout est personnalisable !

C’est facile de soutenir 5by5.fr !

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !