Supporter, qui es-tu ? Rencontre avec Adèle Bazantay : « Je vois le PB86 en…. »

Elle fait partie des supportrices discrètes mais fidèles du Poitiers Basket, la preuve, savez-vous qu’elle se déplace à l’extérieur pour les soutenir ? Sa voix on l’entend dans les tribunes, ses remarques et critiques positives, on les lis régulièrement lors des fins de match du club sur facebook mais pourtant que connaissez-vous d’Adèle Bazantaz, étudiante en médecine et supportrice du PB86.

Salut Adèle, comment as-tu connu le Pb86 ?

« J’ai toujours « baigné » dans le monde du basket, petite je passais ma vie club de la Séguinière, où j’ai d’ailleurs rencontré et lié des liens avec Ron Anderson, ancien joueur de NBA. Ensuite, j’ai joué pendant plusieurs années au Réveil Bressuirais. Je ne suis donc pas originaire de Poitiers, alors quand j’ai pu commencer à profiter de la vie étudiante extra-fac, j’ai tout de suite voulu voir ce que donnait cette équipe. Depuis, c’est devenu un rituel. Le Poitiers Basket a su remplir l’ensemble de mes mardis et vendredi soir ! »

Quel regard portes-tu en général sur le club ?

« J’ai un regard globalement très positif, le potentiel du club est énorme. L’ambiance est chaleureuse et familiale. Les bénévoles sont visiblement ravis d’être là, ça fait réellement plaisir à voir ! J’apprécie aussi leurs visibilité et activité sur les réseaux sociaux même si les interviews sont rares. Parfois, j’aimerais un peu plus de transparence sur les problématiques du club même si j’entends que c’est compliqué. Ensuite, côté Basket, j’aime la mentalité du club qui forme et donne leur chance aux jeunes joueurs. »

« Je n’ai pas connu la grande époque du PB86… »

Que retiens-tu des trois dernières années du club poitevin ?

« Trois années ça commence à faire beaucoup de matchs (rires) ! Globalement je suis un peu déçue du bilan. Je n’ai pas connu la grande époque du PB86 (en Pro A ndlr). »

Qu’est-ce qui te plait et te dé-plait ?

« Sur le plan général, je regrette un peu que les sièges se vident visiblement au fur et à mesure des années. J’aimerais que le club trouve les ressources pour les remplir, ça aiderait les joueurs et peut-être que ça en motiverait plus d’un à se bouger !

Sur le plan du Basket, je trouve génial que le club ait permis à certains joueurs de se révéler, notamment Darrin Dorsey, Youssouffa Fall. Ce club est un réel tremplin pour des carrières individuelles ! Côté collectif, c’est un peu trop inconstant malheureusement. Le groupe corrige progressivement ses lacunes défensives et son manque de lucidité. Ils sont jeunes, ils apprennent de leurs erreurs. »

Quel joueur t’a le plus marqué et pourquoi ?

« Le premier qui me vient à l’esprit est Youssoupha Fall indéniablement. Il a un physique extraordinaire, c’est un vrai 5. Son évolution l’année dernière m’a époustouflée ; on se souvient de ses débuts maladroits, inconstants puis à la fin de la saison c’était un autre joueur, bien plus décisif, déterminé et nécessaire pour l’équipe ! Le laisser partir a été une erreur, enfin plutôt ne pas l’avoir repéré plus tôt ! Je ne suis d’ailleurs pas certaine que son avenir reste longtemps dans le Basket Français … A suivre. Et j’avais aussi envie de citer Sekou Doumbouya pour d’autres raisons. Son arrivée au PB86 a été très médiatisée, c’était quasiment l’arrivée du jeune prodige. Il m’a convaincue qu’il avait du talent. Donc voilà, Youssoupha Fall pour le travail, Sekou Doumbouya pour le talent ! »

Pour toi, c’est quoi être supportrice ?

« Dans les faits, mes voisins pourront confirmer, je passe l’ensemble de mon match à hurler, gesticuler sur place et célébrer leurs plus belles actions. C’est ma manière à moi de les aider, les encourager. J’aime beaucoup le surnom du « 6ème Homme » pour les supporters ! Je pense qu’on est essentiel, une sorte de préparateur mental, de soutien pour les joueurs et ils en ont besoin. »

Comment imagines-tu le PB86 dans quelques années ?

« Alors, je dirais que je vois le PB en ProA évidemment dans la nouvelle salle bondée, avec une animation de folie. Les Chor’nitia à chaque match avec d’autres animations évidemment, parce que les petites voitures publicitaires ça va bien un moment. Je crois qu’il faut que l’on évolue sur quelques points. Il faut laisser les choses se faire naturellement. Dans l’équipe, j’aimerais que l’on continue à donner la chances aux jeunes joueurs et que l’on réussisse à convaincre Youssoupha Fall de revenir. Et enfin pour moi, dans mes rêves je me vois coach ou médecin de l’équipe, ou investie dans les décisions du club … Ou alors je continuerais à hurler depuis les tribunes. On verra bien (rires) »

Prochain match du PB86 : Mardi 6 Mars 20h face à Evreux

À propos Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes par rapport à 5by5 !
x

A lire ensuite

Soirée basket à Niort ce samedi à suivre avec 5by5

Samedi, la salle de l’Acclameur de Niort a le plaisir de recevoir un match de ...

De retour au Stade Poitevin pour Gregory Neau !

Ancien entraîneur de Neuville et récemment des U17M de l’Asptt, Gregory Neau va s’occuper cette ...