Maxime Pédeboscq : “Je souhaite réussir à faciliter la vie des clubs…”

18 novembre 2020

La boutique 5by5.fr débarque !

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs 5by5.fr !
Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant.

Partagez cette actu !

Elu conseiller municipal délégué à la politique sportive à la ville de Poitiers et conseiller communautaire à Grand Poitiers, Maxime Pédeboscq, 21 ans, fait face aujourd’hui et avec son équipe également, à la crise sanitaire. Comment ce passionné de voile, étudiant en master science politique, gère t-il cette situation compliquée avec justement les clubs sportifs pros et amateurs, quels sont ses objectifs et missions pour la ville de Poitiers, il s’est confié en exclusivité à 5by5 et revient également sur son parcours. Entretien inédit.

Bonjour Maxime, vous êtes élu au sport de Poitiers depuis quelques mois, félicitation ! Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

“Bonjour, je m’appelle Maxime Pédeboscq , j’ai 21 ans et je suis élu conseiller municipal délégué à la politique sportive à la ville de Poitiers et conseiller communautaire à Grand Poitiers. Je suis aussi étudiant en m1 du master science politique « action publique territoriale » et membre du parti Génération.s.”

Quel a été votre parcours ?

“Ayant toujours eu la volonté de prendre une place dans la cité, je me suis engagé dans certaines actions de mon lycée de manière individuelle. Je n’avais pas un engagement très soutenu à l’époque car je suivais à côté des cours des entraînements de voile très rigoureux. Je viens de La Rochelle. Mon sport est donc la voile, et j’ai parcouru la France pour participer à divers compétitions dans ma catégorie.
Je suis arrivé à Poitiers en 2017 pour suivre une licence d’économie gestion à Poitiers, et je me suis engagé dans la politique dès que j’ai pu, avec génération.s notamment. Nous nous sommes engagés dans Poitiers Collectif en septembre 2019, et nous avions raison.”

Quel est votre rôle au sein de Poitiers exactement, que faites-vous, quelles sont vos missions ?

“J’ai bien entendu deux rôles différents, le premier étant être délégué aux sports, le second étant d’être membre de la majorité à Poitiers. En tant que délégué à la politique sportive, mes missions sont le suivi du sport loisir et amateur donc cela comprend des politiques de communication auprès des clubs ou du grand public, les subventions bien entendu, un plan d’animation sportif de la ville. La ville a aussi des compétences partagées avec grand Poitiers pour le sport professionnel, pour lequel nous versons aussi des subventions. La ville gère et bien sûr construit aussi les équipements sans « intérêt communautaire » donc les clubs house, les citys parks, les skates Park, ect. La politique sportive peut avec ces différents leviers Donner des directions que l’on trouve nécessaire dans le sport: la recherche de plus de licenciés féminine, la valorisation de l’handisport, le sport mobilité, le sport santé, et le sport pour toutes et tous. En tant que membre de la majorité à Poitiers, je participe à la vie démocratique de notre groupe, travaillant à la transversalité entre nos différentes compétences. Je siège aussi à divers instances comme des syndicats mixtes ou bien des conseils d’écoles.”

Aujourd’hui, beaucoup de clubs sportifs pros ou amateurs sont ou/ vont finir par être en difficulté suite au Covid ? Avez-vous des choses, des conseils, à leur apporter ? La Mairie et en l’occurrence, la partie sport, a t-elle des solutions face à cela ​? Subventions exceptionnelles ?

“Bien-sur ce confinement, qui n’est pas similaire au premier, aura des répercussions graves sur nos clubs. La différence avec le premier c’est la perte massive d’adhésions, car en mars les adhésions sont quasiment toutes faites car la saison amateur et loisir, est presque fini. En novembre, ce n’est pas le cas du tout. En premier lieu, il faut respecter les divers règles édicté par l’état et par Grand Poitiers en terme d’utilisation d’équipement sportif, pour retrouver le plus vite possible un fonctionnement presque normal de ces équipements. Surtout, il ne faut pas hésiter à prendre contact avec la ville si vous faites face à des difficultés. Nous allons chercher à contacter le plus de clubs sportifs pour voir leurs difficultés en ce moment de crise, pour pouvoir réagir, au cas par cas, et à la sortie du confinement, relancer la machine du sport à Poitiers. Que ce soit de la mise en avant du sport dans nos communications, des subventions exceptionnelles, du prêt de matériel, nous ferons au cas par cas pour aider le plus possible les acteurs du territoire !”

N’avez-vous pas peur justement que des clubs soient en grande difficulté ?

“Bien-sûr que l’on a peur, c’est pour cela que l’’on se tient prêt, et que l’on travaille pendant ce confinement pour ne laisser personne sur le bord de la route !”

Sur un plan personnel, qu’est-ce qui vous intéresse et vous plait dans ce rôle ?

“J’ai toujours voulu me battre pour changer les choses, le système dans lequel on vit. Que ce soit mes lectures, mes engagements ou mes études, tout à cet objectif, ce sens. Avoir ce rôle, cela me permet de voir ce que l’on peut faire, nous, élus locaux, pour faire avancer une nouvelle vision de la politique. En plus de cela, mes cours me destinent un peu à travailler dans des services des collectivités territoriales, cela me donne un bon aperçu de ce que cela signifie !”

Vous qui faîtes parti des élus aux sports, faites-vous du sport ? Alliez-vous voir des rencontres sportives avant d’avoir été élu ?

“Comme je l’ai dit précédemment, j’ai fait de la voile à un haut niveau, maintenant je fais du sport auto organisé, et je souhaite m’inscrire à un club à la sortie du confinement. J’allais déjà voir du sport avant d’être élu, mais beaucoup moins souvent ! Je suis un très grand fan de cyclisme, et j’aime bien le rugby, donc j’avais déjà vu quelques rencontres du Stade Poitevin à Rebeilleau !”

Quels sont vos objectifs pour la Ville dans le sport ?

 “J’ai de nombreux objectifs pour la ville ! Les principaux si l’on peut dire c’est : Le sport pour tous : amateur, professionnel ou loisirs, que ce soit pour les filles, les seniors ou les garçons, sport handisport comme sport valide, j’aimerai réussir à faire venir encore plus les poitevins au sport. Un planning d’animation de la ville conjoint entre tous les clubs : réussir à faire travailler le plus possible ensemble les acteurs sportifs du territoire, pour avoir de l’animation sportive dans toute la ville toute l’année. Bien entendu le sport santé qui prend de plus en plus d’importance en France, et il faut l’aider. Enfin, je souhaite réussir à faciliter la vie des clubs avec plus de transparence, et simplifier leurs demandes. !”

Un grand Merci à Maxime.P pour l’interview !

Tu aimes les actualités de 5by5.fr ? A partir de 1€ seulement, tu peux nous soutenir sur Tipeee !
Cela nous permet de payer les frais (site, trajets, places, …), de retirer les pubs sur le site et de rémunérer les auteurs.

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !