Laura Villeger : « Je me suis dirigée vers l’équipe réserve du club de Celles avec… »

17 avril 2022

Partagez cette actu !

Laura Villeger, actuellement étudiante en préparation mentale et handballeuse au club de Celles sur Belle, a commencé ce sport là par le pôle espoir d’Angoulême dès ses 13 ans tout en continuant de se former au club de Migné-Auxances, avant de faire le choix de Rennes, puis de revenir à Poitiers, plus exactement dans le handball, dans le club de Celles Sur Belle. Un bilan qu’elle décrit comme enrichissant, pour cette jeune femme, qui souhaite prochainement intégrer une licence 3 en psychologie. Retour avec elle sur son parcours, sur sa saison actuelle, sur ses performances et ses ambitions. Interview inédite.

Salut Laura, peux-tu nous parler de toi en général ?

« Bonjour, je m’appelle Laura VILLEGER, j’ai 21 ans et je suis actuellement étudiante en préparation mentale et handballeuse au club de Celles sur Belle. »

Tu joues actuellement au Handball à Celles sur Belle, rappelles-nous ton parcours et pourquoi as-tu choisi ce sport-là ?

« J’ai choisi le handball à l’âge de 10 ans en regardant jouer mon frère. J’ai intégré le pôle espoir d’Angoulême dès mes 13 ans tout en continuant de me former au club de Migné-Auxances. J’ai fait ensuite le choix de quitter Poitiers pour intégrer le centre de formation du club de Rennes. Et dernièrement, je me suis dirigé vers l’équipe réserve du club de Celles avec l’envie de développer d’autres projets que le handball. »

Quel bilan fais-tu de ce parcours ? Qu’en retiens-tu ?

« Un bilan rempli de rencontres toutes aussi enrichissantes les unes que les autres, ce parcours m’a permis de me développer en tant que joueuse et en tant que jeune femme. J’ai toujours pensé que d’avoir eu un quotidien de sportive de haut-niveau a été un apprentissage prématuré de la vie d’adulte. »

Laura, tu as arrêté pendant un an le handball il me semble pour faire un break, cela t’a fait du bien, peux-tu ou souhaites-tu nous dire qu’est-ce que tu as fait pendant ce temps-là ?

« Je n’ai pas arrêté mais ralenti le rythme dirons-nous en intégrant l’équipe réserve du club de Celles. Cela m’a fait énormément de bien car en étant sportive de haut niveau, je ne m’autorisais pas grand-chose au-delà du handball. Cette saison m’a donc permis de m’ouvrir et de réfléchir notamment à mon avenir professionnel. J’ai donc allié différentes choses : un diplôme universitaire de préparation mentale intégrée, un stage au CREPS de Poitiers dans ce même cadre, un job d’assistante d’éducation au collège Théophraste Renaudot qui m’apporte également beaucoup et pour finir, le handball. »

Aujourd’hui, tu es à Celles sur Belle pour le Handball, comment se passe la saison, globalement, personnellement, les résultats, comment te sens-tu ici ?

« La saison s’est bien déroulée jusqu’à notre dernière défaite le mois dernier qui laisse à nos adversaires notre avenir entre leurs mains. En effet, l’objectif étant d’être promu en Nationale 1 la saison prochaine. Pour autant, nous jouerons jusqu’au bout en espérant un faux pas de leur part qui nous laissera encore espérer… Personnellement, je me sens bien dans ce groupe dans lequel je retrouve d’avantages de responsabilités. »

Pourquoi être arrivée à Celles en septembre dernier justement ?

« Je terminais un cycle à Rennes en validant ma licence STAPS mais aussi l’envie de voir autre chose. J’ai donc décidé de quitter le club et de me rapprocher de Poitiers, lieu où j’ai entamé mon DU. C’était l’occasion pour moi de conserver un club structuré de haut niveau pas trop loin de mes différentes activités. »

Comment juges/évalues-tu tes performances justement à titre personnel ? Es-tu satisfaite de toi ? Pourquoi ?

« J’ai eu la sensation de montée en puissance au fur et à mesure de la saison, avec, comme je l’indiquais, plus de responsabilités à assimiler. Je suis rarement satisfaite de mes performances, j’essaye de faire un bilan après chaque match de ce qui a été et mes axes d’amélioration. »

Quels sont tes objectifs à court et long terme dans le hand et dans la vie ?

« Mes ambitions handballistiques sont pour le moment assez flou, je me concentre actuellement sur mon avenir professionnel et je verrai ensuite en fonction de mes envies et des opportunités … A court terme, je souhaite intégrer une licence 3 en psychologie pour ensuite me diriger vers le master. Cela me permettra à long terme d’obtenir la double casquette de préparatrice mentale et de psychologue qui me semble très complémentaire et dans lequel je pourrai évoluer en permanence. Tout cela en parvenant à allier cela au handball à un niveau intéressant. »

5by5 remercie Laura pour l’interview

Découvrez notre collection, avec des designs exclusifs !

Tee-shirts, sweats et débardeurs premiums, vestes training, polos. Homme, femme et enfant. Vous trouverez également des tasses et autres goodies. Tout est personnalisable !

C’est facile de soutenir 5by5.fr !

Auteur
Mallory

Mallory

Passionné par le sport et la communication sportive, Mallory est depuis 2014 responsable du site 5by5.fr. N'hésitez-pas à le contacter pour une demande d'interview ou pour toutes autres demandes en rapport avec 5by5 !